• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Hangout Hiscox du 10/06/16, les meilleures démarches pour devenir entrepreneur

Le 10 juin dernier, nous organisions une conférence sur les enjeux professionnels de l’entreprenariat. L’occasion de bénéficier des meilleurs conseils de nos quatre experts en direct :

  • Marc Schillaci, CEO entrepreneuriat & e-commerce, fondateur et PDG d’Oxatis, une solution de commerce en ligne accessible à tous
  • Jean Baptiste Matte, Co-founder d’Enovap,
  • Jérôme Hoarau, coach certifié et consultant en entrepreneurship et leadership, co-auteur de l’ouvrage « Le Réflexe Soft Skills » (éditions Dunod)

  • Benjamin Barès, ‎Directeur du Département Entrepreneurs et Professionnels chez Hiscox France

Une discussion riche en enseignements, dont nous vous proposons la retranscription. Merci encore aux intervenants pour nous avoir apporté toute leur expertise dans le domaine de l’entreprenariat.

 

entrepreneur

 

Quels sont les statuts et investissements à choisir pour devenir entrepreneur ?

Jerôme Hoarau : Vous pouvez opter pour le statut d’Auto entrepreneur pour tester une idée sans frais. La SAS permet, quant à elle, d’aller plus loin et mieux intégrer ses charges (sans RSI contrairement à la SARL).

Sinon il existe la solution de l’association si vous n’avez pas forcément d’ambition financière. Concernant les investissements, l’incubateur et l’accélérateur sont de bons systèmes d’accompagnements. Se faire accompagner d’un coach peut également être très efficace pour développer le leadership de l’entrepreneur.

 

Quelles sont les démarches légales et administratives à suivre ?

Benjamin Bares : Pour certaines activités, l’assurance RC Pro est obligatoire et vous ne pouvez donc pas exercer légalement votre métier sans vous être assuré au préalable. Si cette assurance n’est pas obligatoire pour tous les métiers, elle est néanmoins fortement recommandée pour protéger votre activité des risques professionnels et peut également vous être demandée par vos prestataires. Vous êtes ainsi couvert en cas de dommages causés à un tiers dans l’exercice de votre activité.

 

Quelle a été la décision la plus importante que vous avez prise et celle qui a contribué à votre succès ?/h2>
Jerôme Hoarau : Me lancer maintenant car comme le dit le proverbe chinois « le meilleur moment pour planter un arbre c’était il y a 20 ans. Le deuxième meilleur moment c’est maintenant. »

Jean Baptiste Matte :

S’exporter en province pour accéder plus facilement à des subventions et un accompagnement de qualité et breveter nos technologies.

Marc Schillaci :

En 35 ans, le plus dur aura été d’accepter que pour réussir la route est souvent plus sinueuse que l’on imagine. Admettre que l’on doit capter une valeur dans un réseau complexe pour aller plus loin dans nos projets.

 

Quelles sont les contraintes et les inconvénients de ce métier ? Et comment les gérer ?

Jerôme Hoarau : Le plus difficile est de créer un équilibre entre la vie professionnelle et personnelle. Il est essentiel de savoir définir des frontières temporelles et spatiales voire relationnelles.

Jean-Baptiste Matte : Principalement le stress que peut amener certaines décisions prises. Il faut bien s’entourer et ne pas hésiter à aller aux évènements networking. Les services stratégiques d’un incubateur/accélérateur peuvent également être rassurant.

Le manque de moyen financier est une autre difficulté. Il faut être sûr lorsqu’on lance son projet d’avoir mis de côté suffisamment d’argent pour ne pas que le cela procure du stress. Sinon, prendre un travail à mi-temps à coté, ce qui permet de penser à autre chose, mais également de faire connaitre son activité.

 

Quels sont les risques professionnels pour un entrepreneur ? Et comment s’en prémunir ?

Jean-Baptiste Matte : Chez Enovap, notre domaine d’activité est soumis à d’importantes réglementations juridiques. Nous engageons notre responsabilité en cas de matériel défectueux ou accidents d’utilisation, mais également sur notre communication.  Ne pas hésiter à s’entourer d’avocats et de juriste pour établir les contrats.

Benjamin Bares : En tant qu’entrepreneur votre responsabilité civile professionnelle peut être engagée en cas de dommage envers un tiers. Et ces dommages n’étant pas proportionnels à votre chiffre d’affaires, il est important de vous protéger avec une assurance RC Pro sous peine de mettre en péril l’avenir de votre société. A noter également qu’il n’est pas nécessaire d’être responsable d’un dommage pour être mis en cause, et que vos frais de défense peuvent très vite chiffrer. De plus il existe des assurances spécialement conçues pour les entrepreneurs qui vous permettent de protéger votre activité à des tarifs adaptés.

 

Quelles sont les meilleures habitudes à prendre pour réussir en tant qu’entrepreneur ?

Jean-Baptiste Matte : Pour éviter les périodes de creux, il est important de se dire qu’il faut que quelque chose se passe chaque jour. Ce qui est important lorsqu’on se lance dans une activité, c’est d’éviter les périodes d’inaction et réévaluer chaque jour nos actions et nos priorités.

Jerôme Hoarau : Je résume mon habitude d’efficacité et de productivité en un mantra que je me suis créé : « Mieux vaut un travail imparfait fait, qu’un travail parfait pas fait »

 

Qu’aimez-vous dans votre statut et votre vie d’entrepreneur ? Qu’est-ce que vous aimez le moins ?

Jean-Baptiste Matte : Pour les aspects positifs : Liberté d’actions, excitation de l’aventure et le fait d’aimer son travail. Pour ce qui est des points négatifs : Le stress lié aux prises de décisions et au revenu financier.

Jerôme Hoarau : Trois mots : Liberté, responsabilité, impact.

 

Quelles sont les erreurs à éviter en entreprenariat ?

Benjamin Bares : En tant qu’assureur, l’erreur la plus fréquente pour laquelle nos assurés font appel à leur responsabilité civile professionnelle est la mauvaise compréhension des besoins de leur client. En effet le produit ou service que vous délivrez doit parfaitement répondre à la demande du client, et pour cela il est primordial d’analyser avec attention les besoins du client pour éviter tout risque à la livraison de votre service. Dans le top 3 des erreurs les plus fréquentes, il y a également le fait de ne pas sous-estimer les engagements d’un contrat, et particulièrement si vous remportez un appel d’offre d’une grosse structure sans avoir les moyens de respecter les délais ou encore débuter un projet avant la signature d’un contrat écrit.

Marc Schillaci  : L’absence de décision est un risque majeur. Il vaut mieux décider et se tromper que ne pas décider. Toujours rester dans l’action mais de manière réfléchie. Parfois nous pouvons même être dans l’action sans décider. Le plus important reste de tirer les enseignements des erreurs commises et de s’en servir pour mieux décider.

Jerôme Hoarau : Aucune : faites vos erreurs et apprenez d’elles pour devenir un meilleur entrepreneur.

Jean-Baptiste Matte : L’inaction, la non-prise de décision et refuser d’écouter les conseils de professionnels sur l’amélioration de votre projet

 

Quel message souhaitez-vous adresser à ceux qui veulent devenir entrepreneur ?

Benjamin Bares : Il n’y a pas de réussite sans risque ! Être entrepreneur, c’est prendre un risque et se lancer dans une véritable aventure, souvent pleine de rebondissements mais toujours très enrichissante. Et pour limiter vos risques, faites-vous accompagner par un assureur spécialiste de votre métier afin de pouvoir vous concentrer uniquement sur votre réussite !

Jerôme Hoarau : Le monde a besoin de personnes entreprenantes et qui prennent leur vie en main. Comme le dit Philippe Hayat : à l’indignation préférez l’action. Osez, soyez audacieux et surtout transformez vos échecs et erreurs en bonnes pratiques que vous intégrez directement dans votre liste de tâches et agenda.

Marc Schillaci  : Comme le disait Jérôme, éviter de se laisser paralyser par le perfectionnisme. Cela peut véritablement vous empêcher d’avancer et d’être productifs. Savoir s’organiser, gérer son temps est aussi essentiel.

Jean-Baptiste Matte : Lancez-vous ! Mesurez les risques, ne pas foncez tête baissée dans un business qui est voué à l’échec. Pour cela, pitchez votre projet au plus de personnes possibles, pour affiner votre business plan et pour mesurer la pertinence de votre projet.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 + 9 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.