• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Entrepreneurs, comment et pourquoi reprendre une entreprise ?

Dernièrement nous assistions au Salon des Entrepreneurs 2018 : l’événement n°1 des créateurs et dirigeants d’entreprise en Europe. Aujourd’hui, nous revenons sur l’un des moments forts du salon dédié à la reprise d’entreprise. Nous partageons avec vous le retour d’expérience et les conseils d’entrepreneurs qui ont osé franchir le pas de la reprise d’entreprise. Pour vous aider dans votre démarche pour reprendre une entreprise, vous présentons les différents organismes pouvant vous accompagner.

Pourquoi reprendre une entreprise ? A qui la reprise s’adresse-t-elle ? 

Pour Radoine Mebarki, fondateur du Mouvement « Tous Repreneurs ! Le nouveau mode d’emploi », la reprise d’entreprise s’adresse à tous ceux qui ont l’âme d’un entrepreneur ! « L’idée aujourd’hui, c’est de démocratiser l’entrepreneuriat avec la reprise d’entreprise ! Ceux qui n’ont pas l’idée peuvent quand même entreprendre avec l’idée d’un autre ! ».

La reprise d’entreprise s’adresse donc à tous ceux qui n’ont « pas l’idée pour créer le vélo, mais qui ont les jambes pour pédaler ! ».

Dans certains domaines d’activité, comme le commerce par exemple, ou les services de proximité, reprendre une entreprise permet souvent un démarrage plus rapide et dans de meilleures conditions. Une opportunité intéressante pour les entrepreneurs. Elle permet de ne pas passer par tout le processus de création – qui peut parfois être long et décourageant.

Comment trouver une entreprise à reprendre et se faire aider ?

 Radoine Mebarki le conçoit : les entrepreneurs français doivent faire face à un véritable problème. En effet, en France, on ne peut pas dire « Je cède mon entreprise ». Ce type de message n’est pas bien perçu par les investisseurs, les employés ou toute autre personnes impliquée. Il n’y a donc aucun document pour trouver les entreprises à reprendre.

Heureusement, il existe des organismes qui favorisent cette recherche.

C’est le cas du CRA par exemple. Cette association a pour but de favoriser la transmission et la cession d’entreprise pour les PME/PMI. Les entrepreneurs souhaitant reprendre une affaire peuvent ainsi facilement trouver sur leur site plus de 600 offres disponibles. Le CRA permet au cédant et au repreneur de se retrouver et accompagne également les entrepreneurs dans leurs démarches. Il organise ainsi des formations et des réunions pour aider les repreneurs.

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) permettent également d’identifier facilement les entreprises disponibles à la reprise.

Enfin, plusieurs outils de diffusion d’annonces d’entreprises à céder existent sur internet. Tous permettent aux repreneurs de trouver des entreprises dont le dirigeant souhaite la cession. Vous pourrez retrouver une liste non-exhaustive ici.

Le mouvement « Tous repreneurs ! Le nouveau mode d’emploi » accompagne également « tous ceux qui souhaitent relancer leur vie en reprenant une entreprise à céder ! ». Son but ? Montrer que la reprise d’entreprise se révèle être un outil particulièrement efficace pour favoriser le développement économique d’un territoire et lutter contre le chômage. Grâce à l’association, les entrepreneurs peuvent bénéficier d’une formation spécifique pour la reprise d’entreprise.

Les CCI de France, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat et les Chambres d’Agriculture accueillent et accompagnent également les projets de reprise. Les repreneurs peuvent les solliciter tout au long de leur parcours : de la recherche de la cible jusqu’au suivi après la reprise effectivement.

Enfin les repreneurs d’entreprise peuvent bénéficier de nombreuses aides financières de la part des pouvoirs publics. Comme :

 

Quels sont les challenges liés à la reprise d’entreprise ?  

Dans la reprise d’entreprise, il y a plusieurs personnes à séduire : la banque, le cédant et ses employés.  Les entrepreneurs qui témoignaient lors du Salon des Entrepreneurs ont dû faire face à de nombreux challenges.

Pour Stéphanie Creste, repreneuse de l’entreprise Ametis Facility Service, la reprise du personnel a été un véritable challenge. « Il faut séduire, convaincre, prendre des décisions radicales, comme se séparer d’une partie de l’équipe par exemple ». L’entrepreneure ajoutait qu’il était indispensable de savoir rassurer l’équipe mais que cela prenait du temps. « Il faut laisser le temps à la machine de se remettre en route. » En effet, les salariés doivent faire face à un nouveau management, à une nouvelle stratégie et voient souvent leur environnement changer (nouveaux locaux, nouvelles habitudes…). Cela peut être difficile pour eux et tous peuvent ne pas bien accepter ce choix. Il faut alors apprendre à connaître ses équipes. Un temps d’adaptation est nécessaire.

Pour Matthieu Gailly, repreneur de la Biscuiterie Joyeux, le plus dur avait été de convaincre les dirigeants, de montrer son intérêt et d’instaurer une relation de confiance.

Stéphanie Creste a également dû faire face à ce challenge : elle a dû séduire une nouvelle fois, mais cette fois-ci les cédants pour les convaincre qu’elle était la bonne personne pour faire cette opération !

Il n’est jamais facile pour un chef d’entreprise de céder son entreprise. Aussi, il est normal que celui-ci soit regardant quant à l’avenir de ce projet.

Mais il faut aussi séduire les banques ! Même si elles financent plus facilement les reprises que les créations d’entreprises, elles n’en restent pas moins prudentes. Les entrepreneurs doivent vendre leur projet, les rassurer et présenter un maximum de garanties. Notre article 5 étapes pour convaincre votre banquier vous donne quelques astuces pour faire de votre banquier votre premier allié.

Un bon plan de reprise est bien évidemment essentiel, de même qu’un plan de financement réaliste. Il faut également montrer « patte blanche ». Vous devrez aussi démontrer que vous serez capable de rembourser votre crédit, tout en étant en capacité de vous payer et de financer le développement de votre nouvelle entreprise.

Enfin, tout comme dans la création d’entreprise, la banque a besoin d’être rassurée. Veillez donc à avoir un maximum de fonds propres ou de garanties. Le risque doit être partagé.

Les conseils des entrepreneurs pour reprendre une entreprise

Les intervenants de ce temps fort ont également tenus à partager quelques conseils à tous les entrepreneurs qui souhaitaient se lancer dans la reprise d’entreprise.

Charlotte Journo, CEO de Wishibam, conseillait à tous ceux qui souhaitent reprendre une entreprise de « savoir ce qu’ils aiment faire, ce qu’ils peuvent faire, de faire des formations et de bien recruter ».

Radoine Mebarki a voulu mettre l’accent sur la volonté de chaque entrepreneur. « Les repreneurs d’entreprise doivent avoir LA raison de faire les choses, avoir une véritable stratégie entrepreneuriale et se donner les moyens de leurs ambitions (formation…) et continuer de s’améliorer, même s’ils deviennent patron ! »

Pour Stéphanie Creste, tout repreneur d’entreprise doit avant tout « s’écouter, et avoir confiance en soi pour résister à la pression et aux doutes ! ».

Entrepreneurs, vous l’aurez compris, pour réussir votre reprise d’entreprise, il vous faudra être accompagné, vous former et surtout être à l’écoute du cédant et de ses salariés. Bien préparer sa reprise est essentiel, tout comme bien se faire accompagner par des experts dans ses démarches. Enfin, vous devrez être conscient de ce que va (vraiment) impliquer ce changement de vie !

 

Enfin, n’oubliez pas de souscrire à une assurance RC PRO afin d’exercer sereinement votre activité et de protéger votre réputation. N’hésitez pas à consulter notre page dédiée à la Responsabilité Civile Professionnelle pour en savoir plus sur nos garanties et métiers que nous assurons.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 + 2 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.