• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

5 Conseils pour taper dans l’œil de la rédaction de Maddyness !

Les relations presse sont souvent présentées comme le Graal de la communication de la startup : simple, efficace et pas cher (pour ne pas dire gratuit). Ainsi, Maddyness fait office de référence dans l’univers des médias dédiés aux startups et à l’entrepreneuriat. Pourtant arriver à taper dans l’œil de la rédaction relève parfois du parcours du combattant. Le saviez-vous ? Chaque journaliste reçoit chaque jour plusieurs centaines de communiqués de presse. Votre concept a donc beau vous paraitre visionnaire, quelques conseils semblent nécessaires pour attirer l’attention de ces journalistes sur-sollicités. La rédaction de Maddyness a accepté de nous livrer quelques clés pour les approcher. 

1. Non, tout communiqué de presse ne constitue pas une information pour un journaliste.

Faire le bilan d’une campagne de communication dans le métro, annoncer le recrutement de votre Xème salarié ou communiquer sur le lancement d’une (petite) nouveauté ne constituent pas en elles-mêmes des actualités suffisamment marquantes pour justifier un article. À moins que vous ne les adressiez à des publications très spécialisées. Gardez à l’esprit que les journalistes cherchent une information qui va intéresser leurs lecteurs ou alors un angle original sur une actualité plus large. 

Il est donc essentiel de définir quelle information est pertinente et pour quel journaliste. Mieux vaut sortir une bonne information de temps en temps que de « spammer » la rédaction toutes les semaines en espérant que ça « finisse par passer ». Si vous décidez de rebondir sur l’actualité, mettez en avant votre expertise, et ne traitez pas le sujet de manière superficielle. 

Sachez donc bien ce qui fait la ligne éditoriale des médias auxquels vous vous adressez avant de vous offusquer que Maddyness ne relaie pas le développement d’une app espagnole copycat d’Airbnb au Royaume-uni (indice sur le refus : Maddyness cherche la nouveauté et l’innovation et ne met en avant que les startups françaises ou qui ont un impact sur le marché français). 

2. Bannissez les « tuyaux à communiqués de presse » 

Pour quelques euros sur internet, il est facile de trouver un site qui vous proposera, en un clic, d’envoyer votre communiqué de presse à plusieurs centaines ou milliers de journalistes. Mettez-vous deux secondes à la place des journalistes : chaque jour inondés de communiqué de presse insipides et standardisés. Les liriez-vous ? Bien sûr que non. Et bien eux non plus ! (Microsoft Outlook a d’ailleurs installé une très judicieuse fonction « courrier indésirable » pour leur faciliter le tri).

Les journalistes sont comme vos consommateurs : chacun veut avoir le sentiment d’être unique ! Alors, sélectionnez les bons journalistes/influenceurs en fonction de leurs thèmes de prédilection et le rythme de publication du média et personnalisez votre mail, c’est toujours plus sympa d’utiliser le prénom du journaliste auquel vous vous adressez que d’envoyer un mail standardisé à une liste de 800 noms. 

3. Démarquez-vous pour attirer l’attention de la rédaction de Maddyness

Que ce soit par ces fameux tuyaux ou d’autres biais, les journalistes reçoivent énormément de communiqués de presse (on tourne autour des 600 mails par jour chez Maddyness par exemple, NDLR). Le vôtre doit se démarquer. Imaginez que vous receviez 300 lettres en même temps : votre job c’est de faire en sorte que ce soit la vôtre que le journaliste ouvre en premier. Et c’est nettement plus compliqué qu’il n’y parait. 

Sortez du lot dès l’objet de votre email, s’il est loupé ou précise uniquement CP, le mail partira immédiatement à la poubelle. 

4. Les journalistes sont sur-sollicités, faites-leur gagner du temps

Vous l’aurez compris, les journalistes n’ont pas beaucoup de temps à consacrer à vos communications. L’objectif est donc de leur faciliter la vie. Bannissez les communiqués de presse trop longs, fouillis ou confus. Il faut que l’information, bien que parfois technique, soit compréhensible le plus rapidement possible. Évitez tout que qui demande une action supplémentaire, un zip dans un WeTransfer, un CP non cliquable… Oui ça ne prend que quelques secondes, mais c’est déjà trop long. Pensez également à accompagner votre communiqué de presse d’une présentation de votre entreprise, le fameux dossier de presse avec photos et chiffres/dates clés. Le journaliste aura ainsi accès à toutes les informations qui lui permettront de se faire une idée précise de l’intérêt de votre entreprise pour son prochain article. 

5. Investissez dans l’humain 

On croit souvent, à tort, que ce que « vendent » les attaché·e·s de presse, c’est leur carnet d’adresses. C’est faux. Le carnet d’adresses ce n’est que leur outil de travail. Ce qu’ils vous vendent (ou plus exactement ce qu’ils vous louent) c’est la relation de confiance qu’ils ont bâtie au fil du temps avec les journalistes. Cette relation qu’ils vous transmettront au moins partiellement. C’est ce relationnel qui fera qu’on parlera de vous plus que des autres. Ainsi pensez à nourrir des relations privilégiées avec vos journalistes clés, et à leur réserver des exclusivités.

Quand vous voyez un plat de Chef étoilé, vous vous dîtes qu’après tout, cela n’a pas l’air si sorcier. Mais au fond de vous, vous savez que cela demande énormément de travail et beaucoup de talent. Les relations presse c’est exactement la même chose : on croit que c’est simple et c’est sacrément technique en fait. Mon conseil : investissez ! Du temps (surtout), de l’argent (un peu quand même), mais investissez. Votre avenir vous le rendra.

 

En conclusion, les RP sont efficaces. Pour une startup c’est indiscutablement l’un des fondamentaux de votre plan de communication. Et c’est vrai que les RP c’est plus accessible que d’autres canaux de communication. Mais tout cela n’est vrai que si vous le faîtes bien. Pour vous aider, la rédaction a compilé un Slideshare sur les bases des RP pour les startups. Pour en savoir plus et s’assurer 20 ans de gloire, c’est par ICI

Merci à la rédaction de Maddyness pour leurs conseils ! 

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 4 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.