• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Comment protéger votre matériel professionnel ?

Entrepreneurs, le matériel que vous utilisez dans le cadre de la réalisation de vos prestations doit être protégé afin de garantir la poursuite de l’activité. Si un sinistre survient, (casse, vol, vandalisme, incendie…) vous devez pouvoir reprendre votre activité le plus rapidement possible. C’est pourquoi il est essentiel de souscrire à une assurance adaptée, capable de protéger votre matériel professionnel et la continuité de votre activité.

Quel type d’assurance choisir pour protéger son matériel professionnel ?

Votre assurance doit protéger votre matériel professionnel (appareil photo, ordinateur, caméra…) en tous lieux, et cela, y compris en cours de transport, ou à l’extérieur des bureaux de votre entreprise.  Un protection nécessaire contre les risques auxquels vous pouvez être exposés, comme :

  • Les risques de casse
  • De vol
  • Ou encore de vandalisme
  • Les dégâts des eaux
  • Les incendies
  • Les dommages électriques
  • Les catastrophes naturelles
  • Les catastrophes technologiques
  • Les risques d’attentats
  • Les actes de terrorisme

Pourquoi assurer son matériel professionnel ?

En cas de sinistre, votre matériel peut être inutilisable pendant des semaines, voire même des mois. Cet arrêt momentané peut mettre à mal votre activité. S’assurer, c’est se donner les moyens de continuer et/ou reprendre son activité plus rapidement. Cela veut donc dire de ne pas craindre une perte de revenu ou d’image parce que vous n’aurez pas pu assurer votre prestation.

Un assureur va mettre en œuvre tous les moyens disponibles pour garantir la continuité de votre activité et limiter au maximum l’impact du sinistre sur la prestation à délivrer.

Mais alors, quelle assurance choisir  ?

Quand il s’agit d’assurer les biens de votre entreprise, les garanties proposées par la compagnie d’assurance doivent être scrutées à la loupe. En effet, une mauvaise interprétation des clauses, ou des exclusions peuvent vous priver d’indemnisations. Dans cette situation, l’avenir de votre société peut être engagé. Il existe deux grandes familles de contrats : Multirisques et Tous Risque Sauf.

  • L’assurance multirisque, couvre un ensemble de risques dénommés (incendies, dégâts de eaux, vol …). Il vous faut donc envisager au préalable tous les risques auxquels vous pourriez être confronté avant de souscrire à un tel contrat.
  • L’assurance Tous Risques Sauf, quant à elle liste les situations qui ne sont pas couvertes par la garantie. Le contrat est donc beaucoup plus lisible et les garanties souvent plus étendues.

Lorsque vous comparerez les différentes options proposées par les assureurs, veillez également au montant des franchises. Il s’agit de la partie du capital qui n’est pas couverte par l’assurance. Le montant de la franchise est établi au cas par cas en fonction du montant de biens à assurer. Mais aussi du niveau de risques auquel vous êtes soumis. Si vous avez du matériel professionnel récent, vous pouvez opter pour une indemnisation en valeur de remplacement à neuf. (En incluant les éventuels frais de transport et d’installation). A noter que la garantie des frais supplémentaires d’exploitation doit être souscrite. Mais certains contrats peuvent aussi proposer une indemnisation en valeur d’usage (valeur de remplacement vétusté déduite). 

L’assurance « Tous Risques Matériels by Hiscox » est un contrat en « tous risques sauf » où tous les risques qui ne sont pas exclus sont couverts, pour une prise en charge plus étendue. Il permet notamment de protéger votre matériel en tous lieux, y compris en cours de transport, contre tous les risques énoncés ci-dessous.

De même, les biens de moins de trois ans en valeur à neuf sont indemnisés, ce qui permet aux professionnels de remplacer leur matériel sans dévaluer leur investissement initial.

Concrètement, dans quelles situations la Tous Risques Matériels s’applique ?

Lors d’un tournage à l’étranger, une société de production s’est fait voler les flight cases contenant 5 caméras. La société de production est indemnisée et les frais de location et d’expédition des caméras pour continuer le tournage sont pris en charge. (Garantie des frais supplémentaires d’exploitation souscrite).

Lors d’une prestation, un photographe se fait voler ou casser son appareil photo. En choisissant un assureur qui n’applique pas de vétusté sur les biens matériels des professionnelles (en l’occurrence du matériel photographique), les frais de remplacement à neuf afin que le photographe puisse reprendre son activité et garantir sa prestation sont pris en charge. 

 

Professionnels, n’oubliez pas d’assurer votre matériel pour avoir l’esprit tranquille en cas de sinistre. Souscrire à un contrat Tous Risques Matériels, c’est s’assurer de pouvoir exercer sereinement votre activité professionnelle.

Vous avez la possibilité de choisir une assurance sur mesure en fonction du matériel professionnel à assurer et des risques auxquels vous êtes confrontés. 

Rendez-vous sur le site Hiscox.fr pour faire un devis en ligne gratuitement en 3 minutes. L’assurance Tous Risques Matériels est désormais disponible dans l’offre dédiée aux entrepreneurs couplée à l’assurance responsabilité civile professionnelle.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 6 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.