• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Persillé ou comment disrupter le commerce traditionnel ?

 

A l’ère du tout digital, nombre d’entrepreneurs se lancent dans l’aventure « web-entreprise ». Mais qu’en est-t-il des enseignes physiques plus traditionnelles ? Sont-elles vouées à disparaître ou vont-elles au contraire réinventer la consommation ? 

Découvrez notre entretien exclusif avec David Lebreton, co-fondateur de Persillé, la boucherie-restaurant complètement innovante.

Bonjour David ! Expliquez-nous votre concept en quelques mots

Le projet de Persillé c’est avant tout un double concept hybride : vendre de la viande de qualité premium (Label rouge, traçabilité, mise sous vide) dans l’esprit d’une boucherie “classique”, tout en invitant nos clients à se restaurer sur place en choisissant leurs propres morceaux. Nous comptons au total près de 80 références, directement achetées auprès des éleveurs du territoire. Les burgers font parties de nos spécialités et tous nos plats sont maison…

Comment l’idée vous est venue ?

A l’origine, l’idée vient de mon associé qui a travaillé dans le milieu.Le constat était simple :  la boucherie n’a jamais connu de grandes innovations. Il fallait proposer une offre qui bouscule les codes.

Vous avez donc disrupter un savoir-faire traditionnel ! Comment attirer vous vos clients ?

Notre atout c’est de proposer une expérience client inédite tout en respectant une charte de qualité stricte. Nous prenons un soin particulier à travailler l’exposition de nos produits, avec notre vitrine murale mais aussi avec des produits sous vides pour améliorer le temps de conservation. Le but : respecter la tradition d’une viande de qualité tout en faisant découvrir de nouvelles manières d’acheter.

Vous avez fait le choix d’ouvrir un commerce physique. Et si tout était commandé sur internet ?

Il est clair qu’internet représente une niche impressionnante et que son utilisation peut être croissante. Cependant, le marché physique reste plein d’avenir. D’abord il permet d’entretenir plus facilement ce lien de confiance, de proximité et d’authenticité que recherchent les consommateurs. Un secteur comme le nôtre reste encore parfaitement exploitable à ce niveau. Il suffit de trouver un juste milieu…

Que pensez-vous des nouvelles plateformes de fooding?

Nous avons déjà des partenariats avec Foodora et take eat easy. Ce sont de superbes idées, qui suivent les tendances du marché. C’est créatif et ça permet une relation gagnant-gagnant. Nos clients multiplient les occasions de se restaurer et cela permet à notre structure de poursuivre son développement. Nous sommes très sensibles aux initiatives innovantes.

Votre site est décalé, vous avez beaucoup de fans sur Facebook, vous tournez des vidéos qui expliquent votre parcours, …  Comment s’organise votre communication digitale ? Comment vous faites-vous connaître ?

Notre stratégie s’est d’abord axée sur les relations publiques. L’an dernier nous avons multiplié les interviews pour des grands médias comme France 3 ou l’Express. Le côté innovant du concept a beaucoup plu aux journalistes. Ensuite nous avons profité de cette notoriété grandissante pour mettre en place une stratégie digitale avec un site internet tendance, ergonomique, créatif….

Je pense que la clé reste de varier les contenus pour toujours maintenir l’intérêt. Nous sommes une enseigne physique mais notre communication digitale constitue le pont avec l’univers d’internet. Il est primordial de rester connectés. Nous avons prévu de créer un compte Instagram prochainement.

Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

Au niveau des enseignes, poursuivre l’ouverture de boutiques. Nous projetons d’ouvrir deux nouveaux lieux cette année. A terme le but est de proposer nos services sur tout le territoire. Du point de vue digital nous avons aussi quelques idées, notamment dans le développement de l’expérience en magasin. Comme par exemple la mise en place de contenus sur écrans LED, et pourquoi pas le lancement d’une appli.

Quels conseils donneriez-vous a un entrepreneur qui veut lancer son magasin physique ?

Bien choisir son emplacement ! C’est le nerf de la guerre. Trouver un endroit attractif et stratégique pour bien développer son activité. L’autre conseil à donner c’est de toujours peaufiner son concept et ne jamais rester figé. Le marché évolue très vite, il faut toujours s’améliorer et se remettre en question.

Qu’attendez-vous de votre assureur ?

J’attends de mon assureur qu’il soit à l’écoute de nos besoins et qu’il soit disponible. Mais avant tout, il me parait très important que l’assureur s’intéresse à nos métiers et aux problématiques que l’on connaît. Un assureur qui nous comprend pourra toujours nous proposer les meilleures solutions.

Merci à David pour son témoignage passionnant et décalé.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les protections personnalisées dont peuvent avoir besoin les entrepreneurs, rendez-vous ici.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + 8 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.