• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

La franchise, une alternative pour devenir indépendant ?

Depuis la création du modèle de franchise en 1930, le nombre d’entreprises franchisées a connu une forte hausse. Il est ainsi passé de 34 745 à 69 483 entreprises entre 2003 et 2016.

Dans une société avec une culture basée sur la consommation de masse, ce modèle s’est développé fortement. Des marques tels que Carrefour et E.Leclerc ont permis à la franchise de s’étendre sur l’ensemble du territoire français.  Aujourd’hui tous les secteurs ont leur franchise : mode, automobile, prêt-à-porter, restauration…

Face à un tel succès, ouvrir une franchise devient une alternative à l’entrepreneuriat qui attire de plus en plus de monde. Décryptage d’un succès qui pourrait être le vôtre !

L’essor d’un nouveau modèle de franchisé

La franchise est un accord commercial et juridique par lequel une entreprise (le franchiseur) s’engage à fournir à une autre (le franchisé), une marque, un savoir-faire et un accompagnement (marketing, formation, etc) contre rémunération (royalties).

Un échange de bons procédés en somme qui a permis à la France de se hisser en haut du classement européen avec un marché pesant aujourd’hui 32,62 milliards d’euros.

Choisir la franchise, c’est choisir une formule plus sécurisée pour la plupart des français en quête de reconversion et d’entrepreneuriat. En effet, la franchise véhicule cette idée d’une création d’entreprise plus sûre par la force du réseau et de l’accompagnement. Bien que les statistiques ne soient pas arrêtées, le taux de réussite d’une franchise est plus important qu’un autre commerce et la majorité des franchises dépassent les 5 ans d’activité, la durée moyenne d’une relation franchiseur/franchisé étant de 12 ans.* Par ailleurs, 75 % des franchisés sont d’anciens salariés qui créent leur entreprise !  Autre raison du succès ; la palette de choix offert par les réseaux : restauration, cosmétique, immobiliers… Il y en a pour tous les goûts !

6 étapes pour sauter le pas de la franchise

La franchise est un modèle qui continue de séduire car il optimise votre chemin vers la réussite par un partage des connaissances et compétences. Evitez les faux pas en suivant notre guide :

  1. Le bilan personnel

Cette étape est primordiale et fait l’état de vos motivations réelles. Votre projet professionnel est-il compatible avec votre vie professionnelle ? Quelles sont vos compétences, vos atouts, faiblesses ? Autant de questions que vous devrez vous poser afin de savoir si vous êtes prêt à accueillir de nouvelles responsabilités et faire face à un changement de situation radical.

  1. Votre apport personnel

Votre apport financier est souvent déterminant dans le choix d’une franchise. La somme varie en fonction des réseaux. En règle générale, les réseaux de service (hôtellerie, etc) sont les plus accessibles en terme de prix en comparaison au réseau de distribution et au réseau de production (mobilier, etc). En sachant ces éléments, vous pouvez d’ores et déjà faire une estimation du budget global pour votre projet de franchise.

Si vous n’avez pas d’apports en capitaux propres, renseignez-vous sur les emprunts possibles auprès des établissements financiers.  En moyenne, le droit d’entrée pour accéder à une franchise est de 15 641 euros.

  1. Le choix du franchiseur

Votre projet doit également rimer avec plaisir ! Privilégiez ainsi un réseau qui vous plaît et renseignez-vous sur les conditions (compétences, droit d’entrée…). Être franchisé n’est pas un choix anodin car il engage un partenariat avec le franchiseur sur des années. N’hésitez pas à suivre des formations pour gagner en compétences et allez à la rencontre des franchiseurs et franchisés lors de salons comme Franchise Expo les 19 et 20 mars prochains.

Prenez le temps de mener l’enquête, établissez un tableau comparatif des différentes enseignes qui vous intéressent. Cela vous permettra de savoir si vous remplissez les conditions et si celles-ci vous conviennent.

Notez que la loi Doubin de 1989 impose une exigence de transparence de la part du franchiseur par la délivrance du Document d’Informations Précontractuelles (DIP). Le DIP vous donne accès à toutes les informations pertinentes sur le franchiseur : marché, poids du réseau, perspectives de développement, etc. Ce document est obligatoire avant toute signature de contrat.

Nous vous conseillons d’étudier l’historique des franchiseurs cibles. Leur histoire, le taux de renouvellement des contrats, les années d’expériences… Toutes les données pertinentes montrant la maturité du réseau.

  1. Rédigez votre business plan

Rédigez un business plan vous permet de vérifier la faisabilité de votre projet à travers une étude de marché, un plan de développement ainsi que l’établissement des prévisions financières pour votre activité allant d’une période de 3 à 5 ans.

Entourez-vous d’experts pour la partie financière. Vous saurez rapidement les charges demandées pour couvrir votre activité de franchise et les bénéfices possibles.

  1. Trouvez un emplacement stratégique et choisissez votre statut

Le choix d’un emplacement peut être parfois très déterminant dans la réussite de votre projet. Votre enseigne doit être visible et doit répondre aux besoins du secteur. Ainsi, étudiez la concurrence dans votre zone de chalandise.

Par ailleurs, à seul ou à plusieurs, pensez à choisir un statut juridique adapté pour démarrer vos activités.

  1. Signature du contrat de franchise 

Une fois que vous avez étudié l’ensemble des paramètres, il est maintenant temps d’officialiser votre aventure en tant que franchisé avec la signature du contrat de franchise.

Le contrat reprend l’ensemble des conditions discutées avec le franchiseur tels que le versement de la somme correspondant au droit d’entrée, l’assistance techniques, etc. Mais également, les conditions de renouvellement et de résiliation/cession de contrat qui sont très importantes.

Opter pour la franchise permet aux deux parties d’établir un contrat avec des bénéfices communs. D’une part, le franchisé peut démarrer une activité en limitant les risques d’échec. Pour certains réseaux, les conditions restent assez souples. Il s’agit principalement de respecter les orientations stratégiques imposées par le franchiseur. D’autre part, le franchiseur a la possibilité d’étendre son réseau tout en bénéficiant des retombées : rémunérations, feedback pour améliorer son réseau ,etc.

Comme le dit Pascale Pécot, responsable projet Adventi franchise, “si l’on rejoint une franchise, c’est en quelque sorte pour acheter la réussite de la personne qui l’a développée”

Le conseil Hiscox
Ouvrir sa franchise peut être une très bonne opportunité pour vous lancer dans l’entrepreneuriat, mais cette activité comporte des risques auxquels vous devrez faire face. Il est important ainsi de vous assurer afin de vous protéger en cas de manquements, d’accidents et/ou de pertes selon votre secteur d’activité.

Source :
Guide Franchise Magazine

 

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

2 Commentaires

  1. Bonjour, merci pour votre commentaire. Nous sommes ravis que vous soyez épanoui. A très bientôt sur notre blog ! Bien à vous, l’équipe Hiscox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + 4 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.