• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Love Money : Peut-on investir en famille ?

Vous rêvez de monter votre entreprise ? Qui de mieux que vos proches pour croire en votre projet et investir ? Guillaume Cairou président du Club des entrepreneurs, estime dans une interview pour Le Parisien qu’environ 25% des financements de la création d’entreprise en France relève de l’argent prêté ou donné par des proches. La « love money » également connu sous la dénomination d’argent des 3C (cousins, copains et cinglés) se développe en France depuis les années 2000 sous l’impulsion des pouvoirs publics.

Love Money

Quels avantages pour les entrepreneurs ?

Cette source de financement permet de recevoir des fonds là où les moyens de financements classiques n’ont pas donné de suite favorable. Souvent sans aucun plan financier à présenter à de « réels investisseurs », les entrepreneurs se retrouvent dans une impasse au moment de lancer leur business ou d’effectuer les premières grosses dépenses.

La love money permet aux jeunes entrepreneurs d’obtenir des fonds propres et augmente leur apport personnel. Cette somme permettra de rassurer une banque ou des investisseurs extérieurs afin d’obtenir un emprunt complémentaire.

La « love money » est donc un réel atout pour ceux qui souhaitent se lancer sans avoir à subir les contraintes du financement par une banque.

Contrairement aux investisseurs, les « love moneyeurs » n’attendent pas un retour sur investissement immédiat. Les entrepreneurs ont donc plus de temps pour concrétiser leur projet. De plus la plupart du temps les levées de fonds ne sont pas remboursées, elles donnent lieu à un échange en capital de la société.

Quels avantages pour les investisseurs ?

Outre la joie de soutenir leurs proches, les investisseurs bénéficient de réels avantages fiscaux. A condition de conserver cinq ans les actions ils pourront en souscrivant au capital de ces entreprises, déduire 18 % du montant investi de leur Impôt sur le Revenu ou 50 % de leur ISF.

Argent et amis ne font pourtant pas toujours bon ménage. Il est nécessaire donc de bien réfléchir avant d’accepter ou de demander à un proche d’investir : il existe des techniques pour prévenir les risques.

Deux conseils pour bien investir entre proches

– Faire un contrat

De quelques centaines d’euros à plusieurs milliers, l’argent investi entre directement au capital de l’entreprise. L’entrepreneur peut faire entrer autant d’investisseurs qu’il le désire. On estime en général qu’il est nécessaire d’impliquer entre  10 à 15 investisseurs. Il est donc essentiel de fixer les termes de cet engagement pour éviter les conflits. Le « pacte d’actionnaires » est un document indiquant le nom des investisseurs et le montant d’apport réalisé à faire signer par l’ensemble des parties prenantes. A défaut, les informations doivent à minima être mentionnées dans les statuts de l’entreprise.

– Gardez le contrôle

Les proches peuvent avoir tendance à s’impliquer de façon excessive dans le projet. Il est important de veiller à rester maître de son entreprise. Les proches doivent rester de simples investisseurs, même s’ils peuvent à l’occasion apporter leurs compétences et leurs conseils sur certaines thématiques en fonction de leurs compétences.

Découvrez les histoires d’Adrien et de Hohn-Guy dans le reportage de Francetv info :

Avez-vous fait appel à la love money ? Racontez nous votre expérience !

 

Sources :

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 3 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.