• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Les clés pour développer votre activité de freelance

On compte aujourd’hui plus de 2,8 millions de travailleurs non-salariés en France !
Ce statut, attire de plus en plus d’actifs. En tant que chef d’entreprise, vous devez acquérir des compétences nouvelles et ne relevant pas de votre cœur d’activité pour optimiser le développement de votre entreprise.
Voici les conseils de notre partenaire XXE, la plateforme qui révolutionne le métier de la prestation de services dans le secteur du numérique, pour développer votre activité de freelance.

Networker pour réussir (ensemble)

Être freelance ne veut pas forcément dire être seul. Entre 2000 et 2013, le nombre de freelances a augmenté de 85% ! Il existe de nombreux réseaux qui vous permettront de collaborer et d’échanger avec d’autres professionnels. S’associer, c’est la possibilité de bénéficier de synergies de compétences, dans l’optique de toucher une cible plus large. Networker vous permettra aussi d’élargir votre carnet d’adresse, et d’accroitre votre visibilité un des plus grand challenge quand on lance sa société. Cette pratique est de plus en plus fréquente, on voit, par exemple, des graphistes s’associer avec des community manager dans le cadre d’un projet ou même sur le long terme pour proposer des services supplémentaires à leurs clients. Mais choisir un partenaire d’affaires, n’est pas toujours évident : découvrez nos 4 conseils pour trouver la personne idéale !

Pour échanger et répondre aux problématiques inhérentes à votre activité,de nombreux évènements et communautés de freelances existent telles que : greaaat ; Hack your job ou encore Räw Digital.

Il peut arriver que dans le cadre de votre activité de freelance vous vous sentiez dépassé par des lacunes. Comment définir votre business model ? Comment rédiger un contrat de prestation de service ? Comment fixer votre tarif ? Voici quelques organismes spécialisés dans la formation des freelances qui sauront vous proposer des formations sur-mesure : Soto ou Freelancr.

Enfin, des blogs tels que FreelanceBoost, ou sur XXE l’e-mag regorgent de conseils pour vous accompagner durant votre activité. Du côté des Youtubeurs, nous vous conseillons Nico et Bast ou Yann Le Nen. Être freelance, vous permet de vous déplacer en région et de rencontrer d’autres professionnels. N’hésitez pas à vous inscrire aux évènements pour rencontrer d’autres entrepreneurs.

Opter pour un statut adapté à vos besoins

Choisir le statut le plus adapté à votre activité est essentiel. Le choix du statut juridique n’est pas aussi compliqué qu’on le pense mais il est facile de se perdre dans la masse d’informations. Notre infographie « Entrepreneurs, assurez-vous de choisir le bon statut juridique » vous guide pas à pas. Si vous avez peur de vous lancer, une société de portage salarial peut être votre ceinture de sécurité. Le portage salarial permet de travailler à son compte, et de facturer, tout en restant salarié. C’est une solution sécurisante, mais elle peut se révéler coûteuse. La société de portage prélève des frais de gestion couvrant la gestion salariale du porté (déclarations diverses aux administrations, bulletins de paie, gestion des charges sociales) ainsi que la gestion de la facturation et le recouvrement de factures, l’assurance responsabilité civile professionnelle etc.). Les frais de gestion de la société de portage salarial sont généralement compris entre 5 et 15% du montant de la facturation effectué par le porté.

Il est néanmoins fortement conseillé de faire appel à un professionnel tel que NOVAA pour choisir la formule la plus adaptée aux spécificités de votre entreprise.

Découvrir une solution alternative, Yellow Angels

La difficulté pour les métiers du conseil, dans la première phase d’approche, le client a tendance à poser énormément de questions. Pour remédier à cette situation XXE, propose une plateforme Yellow Angels. Cette solution permet aux freelances de réaliser des prestations facturées à la minute. Côté client, il peut choisir parmi une large palette d’experts pour avoir une réponse directe et garder contact avec l’expert si besoin.

Suivre les 5 commandements de la relation client

1er commandement : promouvoir le travail indépendant

Tout d’abord, commencez par lutter contre les préjugés à l’égard des freelances. Montrez à votre prospect que votre activité est sérieuse et que vous êtes une personne fiable. Luttez contre les idées préconçues. Non, vous ne faites pas « cavaliers seuls », démontrez que vous êtes capables de vous intégrer de collaborer avec les autres employés. Non, embaucher un freelance n’est pas un emploi déguisé. Évangélisez à la profession. N’hésitez pas à vous « vendre », car faire appel à un freelance permet d’avoir une personne opérationnelle immédiatement plutôt que de devoir former un CDD. Votre client économise du temps et de l’argent. Ainsi, rédiger un contrat de freelance clair et précis vous permettra de lever ses dernières barrières . Mais aussi de prévenir les risques liés à votre activité.

2ème commandement : développer votre personal branding pour être visible auprès des recruteurs

Les recruteurs font de nombreuses recherches dans le cadre d’un processus de recrutement. Soignez votre profil LinkedIn. Il doit être précis pour que les recruteurs aient accès à toutes les informations nécessaires. Pensez aussi à demander des recommandations à vos anciens clients. Les recruteurs utilisent en priorité LinkedIn, Google et les plateformes de freelances alors n’hésitez pas à vous inscrire sur plusieurs sites. L’avantage des plateformes spécialisées dans la recherche de freelance est que vous pourrez mettre à jour vos disponibilités. Attention cependant, aux conditions de ces plateformes et à ne pas payer trop cher l’intermédiation.

3ème commandement : Prêcher la bonne parole sur les bienfaits de certaines méthodes de travail 

Certaines entreprises, n’acceptent pas le télétravail ou n’embauchent pas de « digital nomades ». Pourtant une étude du cabinet de conseil RH Kronos, montre que 96% des sondés estiment que le télétravail améliore le bien-être des salariés.

Lorsque vous êtes face à ce type d’employeur, vous avez le choix entre vous déplacer chez le client ou au contraire lui expliquer qu’en travaillant en externe, vous pourriez lui rendre d’aussi bons résultats que si vous étiez dans ses locaux.

Vous pouvez également l’inviter pour une réunion dans votre espace de co-working, dans un café ou chez vous pour lui faire découvrir votre univers et le faire changer d’avis. Cela lui permettra de changer d’air et de cultiver la relation avec votre client.

4ème commandement : Négocier pour se faire entendre par ses clients

Lorsque le salarié réfléchit en termes de salaire, le freelance, pense en chiffre d’affaires.

Le Taux Journalier Moyen (TJM) correspond au montant de facturation à la journée. Pour calculer votre TJM, il faut tenir compte de la plage complète durant laquelle vous avez travaillé pour le client.

Déterminez votre TJM en fonction de plusieurs éléments, tels que vos besoins, vos compétences et votre expérience. Établir une fourchette de prix vous permettra de négocier en fonction du projet sur lequel vous aurez à travailler.

Surtout, ne diminuez pas votre prix sous prétexte que vous avez peur de perdre un contrat. Votre client a besoin de votre expertise et cela a un prix. Diminuer vos prix reviendrez à perdre en crédibilité. En effet,  même si une négociation est toujours possible, il est préférable de privilégier les gestes commerciaux en le mentionnant clairement sur votre devis que d’effectuer une baisse générale de votre TJM.

5ème commandement : Essayer le concept de l’entreprise étendue

L’entreprise « étendue », c’est lorsqu’une entreprise ne se limite pas à ses employés et au conseil d’administration, mais qu’elle englobe aussi ses partenaires, fournisseurs et clients.

C’est donc un ensemble de professionnels et de salariés qui travaillent main dans la main dans le cadre d’un projet. L’entreprise étendue est performante uniquement si tous les groupes et individus qui la composent disposent des informations dont ils ont besoin pour travailler efficacement. N’hésitez pas à en parler à vos clients ou créez votre propre entreprise étendue !

La « Pizza team » a été théorisée par Amazon. L’entreprise estime que pour développer un projet informatique, la taille de l’équipe ne doit pas dépasser le nombre que l’on peut nourrir avec deux pizzas, soit 8 personnes. Apparemment, la taille idéale pour faire émerger un projet de qualité serait comprise entre 5 et 12 : il faut que les membres soient suffisamment nombreux pour que l’équipe soit créative, mais pas qu’ils soient trop nombreux pour ne pas perdre en communication et en productivité.

Mais comment trouver de nouveaux clients ?

Première étape, développez votre présence en ligne : mettez votre compte LinkedIn à jour et créez vos pages professionnelles sur les réseaux sociaux. Si vous faites souvent du networking ou participez à de nombreuses foires et salon ne négligez pas les cartes de visite. C’est un peu old school quand on évolue dans le digital mais néanmoins utile. Enfin, créez votre site web après avoir toutes ces étapes.

Vous souhaitez trouver de nouveaux clients mais vous n’avez pas le budget pour aller les chercher avec de la publicité ?  L’Inbound Marketing est la solution qu’il vous faut. Le principe est de s’appuyer sur les besoins de sa cible en termes d’informations et de contenus pour générer des visites et des prospects qualifiés vers un site web. Avoir un blog vous est source de nombreux bénéfices pour votre activité. En publiant des articles de qualité sur votre activité et de votre secteur vous démontrez votre expertise. De plus, vos articles vous serviront à alimenter vos comptes sur les réseaux sociaux, vous permettra d’optimiser le SEO de votre site internet et contribuera à l’augmentation du trafic vers votre site web.

Et surtout n’oubliez pas que d’aller chercher des clients c’est bien, les retenir c’est mieux avec nos 7 astuces pour fidéliser vos clients.

Merci à notre partenaire XXE pour ses conseils ! Nous espérons qu’ils vous seront utiles. XXE est une plateforme sans intermédiaire et sans frais de commission ! N’hésitez pas à y proposer vos services.

Le conseil Hiscox :

Freelance, votre responsabilité peut être mise en cause dans le cadre de votre activité. En effet, une prestation à faible coût peut vous coûter très cher. Pensez à choisir votre assurance responsabilité professionnelle auprès d’un assureur qui comprenne votre métier pour un règlement rapide de vos litiges.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 3 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.