• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Interview Adloox : Comment lutter contre la fraude publicitaire en ligne ?

Nous étions présents au HUBFORUM ce mois-ci. A cette occasion, plusieurs professionnels se sont succédés pour présenter les dernières tendances en matière de marketing digital. Nous avons été particulièrement marqué par Romain Bellion, qui a mis en lumière un phénomène encore peu connu des marketeurs, mais dont les effets pourraient faire un malheur sur la toile : la fraude publicitaire.
Avec le développement de la publicité display (pub sous forme de bannières sur site internet ou réseaux sociaux),  et surtout la croissance de la publicité programmatique (automatisée via des plateformes spécifiques), de plus en plus de publicités se retrouvent sur des pages fantômes ou placées à des endroits non visibles par l’internaute. Pire, certaines de vos publicités peuvent même se retrouver sur des sites sensibles, tels que des sites pour adultes, illégaux ou violents.

Toutes les campagnes display, gérées par des annonceurs ou agences, publicités de grandes marques ou de petites TPE/PME, se retrouvent affaiblies par ces robots. Les pertes dues à la fraude dans le monde sont estimées à 7,2 milliards de dollars en 2016. Et elles devraient atteindre les 50 milliards d’ici 2025.

Face à cette tendance fulgurante, Romain Bellion a fondé Adloox. Cette société française est un bureau de vérification de publicité en ligne. Nous avons rencontré Romain et lui avons posé trois questions pour lever le voile sur l’opacité du display.

Bonjour Romain, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est Adloox ?

Adloox est une plateforme qui va analyser les « bid requests », ces appels d’offres utilisés sur les plateformes d’Ad Exchange à chaque fois qu’un espace publicitaire est disponible. A savoir, il y a environ 250 à 300 milliards de bid request sur ces plateformes par jour. 60% d’entre elles sont invalides et ne vous apporteront aucun retour sur investissement. Nous pouvons donc, avec notre technologie, détecter ce faux trafic et proposer seulement des enchères de qualité.  Nous pouvons aussi agir en post bid et contrôler d’autres aspects des campagnes publicitaires pour assurer sa visibilité, son intégrité et l’authenticité de son public.

Romain-Bellion-Adloox

Nous pensons en effet que la vérification et le succès d’une campagne publicitaire doit reposer sur trois points de vigilance :

 

  • Visibilité: De nombreuses sociétés dépensent énormément sur Internet en publicité pour peu de résultats. Et bien souvent, leurs créations ne sont même pas visibles. Certaines de vos bannières vont se retrouver en fin de page, ou seront non accessibles pour l’internaute. Aujourd’hui la visibilité d’une campagne est de 45% en achat programmatique, et peut atteindre 55% en publicité display directe entre annonceurs et publications. La moitié de votre argent dépensé dans une campagne est donc jeté par les fenêtres ! Via notre plateforme, nous arrivons à atteindre des niveaux de visibilité de 70% sur du multicanal.
  • Brand safety : nous savons que l’intégrité et l’image sont primordiales pour une marque. Mais en France, le pourcentage de publicités diffusées sur des sites inappropriés s’élève à 15%. Grâce à un filtrage technologique poussé (300 000 sites blacklistés) et un dernier contrôle humain, nous pouvons ramener ce pourcentage à 0,5%. Vous ne risquez donc plus d’être affichés sur un site qui ne reflète pas les valeurs de votre entreprise.
  • Authenticité: Les robots constituent de toute pièce une fausse communauté virtuelle en ligne dans le but de tromper les analyses programmatiques. Pour éviter un trafic invalide provenant de faux noms de domaines, de robots ou de logiciels malveillants mis en place par des hackers, nous avons un outil de détection de fraude pour garantir une authentification d’un trafic valide, et un trafic surtout humain !

Romain-Bellion-Adloox

Pourquoi avez-vous créé Adloox ?

J’ai créé la société en 2009 après avoir passé plusieurs mois dans une régie publicitaire. Pendant cet apprentissage, j’ai pu voir rapidement qu’il y avait des dysfonctionnements en régie publicitaire, et surtout un très clair manque de transparence entre les annonceurs, les publicitaires, les agences médias… J’ai donc très vite vu la nécessité de créer une plateforme de surveillance de ces campagnes display. Le besoin de vérification a nettement augmenté avec le développement du programmatique, dont le marché devrait peser près de 38 milliards de dollars dans le monde d’ici 2019. La programmatique est encore assez timide en France, mais a déjà convaincu les grandes marques aux Etats-Unis et en Angleterre où son utilisation est beaucoup plus importante. Le marché US par exemple est 8 fois plus important qu’en France. Donc 8 fois plus de campagnes à vérifier ! C’est pourquoi nous avons des bureaux à Paris, mais aussi à Londres et à New-York, où nous avons plus de concurrents.

Que pensez-vous de la réglementation française par rapport à la fraude digitale et de l’accompagnement des startups technologiques telles que la votre ?

La fraude digitale est représentative de la hausse générale de la cybercriminalité dans tous les pays. Certains protocoles mis en place par l’IAB (association Interactive Advertising Bureau) permettent une vérification pour réduire les cyberattaques et fraudes, mais ce n’est pas suffisant. De plus, pour certains supports comme le mobile ou la vidéo, le protocole n’est pas traçable, et aucun standard n’existe pour leur utilisation publicitaire. L’Etat devrait donc exiger plus de transparence de la part de tous les acteurs afin d’avoir des campagnes fiables en respectant certaines normes pour éviter le développement de la fraude à la source.

Enfin, pour ce qui est de l’accompagnement des startups, le développement de la Frenchtech est une bonne chose pour la promotion de l’innovation et de l’entrepreneuriat. On parle toujours des mêmes entreprises qui ont réussi, les licornes comme : Blablacar, Criteo, Vente privée, … Il est temps de considérer d’autres acteurs du numérique et de justement soutenir la nouvelle génération de solutions innovantes !

Merci Romain pour ces réponses !

Les risques en matière de cybercriminalité s’intensifient. Protégez votre entreprise contre les piratages et fraudes avec notre assurance spécialisée datarisk.

Sources :

http://myd-business-accenture.com/fraude-et-publicite-digitale-la-guerre-contre-les-robots-a-commence/

http://www.cbnews.fr/etudes/programmatique-pres-de-37-milliards-dans-le-monde-en-2019-a1023219

http://www.iabfrance.com/iab-france/qui-sommes-nous

 

 

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 + 5 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.