• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Freelance Fair : la croissance des indépendants en France

Hier avait lieu la première édition de la Freelance Fair, événement organisé par La Mutinerie. 500 indépendants s’étaient donné rendez-vous à la Bellevilloise pour assister à de nombreuses conférences et ateliers. Au programme, des conseils pour mener à bien son activité, mais également des réflexions sur la place du freelance dans la société et les conséquences sur le futur du travail au sein et à l’extérieur de l’entreprise traditionnelle.

Pour l’occasion, Hopwork et Ouishare, partenaires de l’événement ont révélé leur étude sur le freelancing en France.

830 000 freelances en France en 2016

Ce qui représente une hausse de 126% en 10 ans. Et cela ne risque pas de s’arrêter. Comme le souligne Hopwork, il ne s’agit pas d’un groupe marginal d’actifs précaires, mais d’un mouvement d’actifs poussés par un désir d’autonomie sans précédent. Un idée soulignait par Antoine Van Den Broek, co-fondateur de La Mutinerie : pour lui le freelancing est le nouvel artisanat numérique.

De nombreux freelances travaillent dans les métiers de l’IT, les métiers du marketing et de la communication et les métiers créatifs. Les indépendants français ont en moyenne 35 ans, des hommes pour la plupart. Mais l’indépendance de ce statut séduit de plus en plus de femmes, 40% des répondants à cette étude étant des femmes. Et alors que les freelances peuvent choisir leurs heures, ils travaillent plus que les salariés, 53% travaillant plus de 40 heures par semaine. Enfin, les indépendants travaillent en majorité avec des startups et PME (48%), mais également avec des agences et SSII (29%). Les grandes entreprises ont en revanche plus de mal à voir le potentiel des freelances : seulement 15% des indépendants travaillent avec des grands groupes.

Pourquoi devenir indépendant ?

90% des freelances le sont par choix. Et alors que ce statut représente certes certains inconvénients, surtout au niveau des protections sociales (retraite, maladies, congés), 74% des freelances se sentent plus épanouis que quand ils étaient salariés.

88% des freelances ont choisi ce statut par besoin d’indépendance et 44% car ils avaient envie de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Les trois principaux avantages du freelancing étant de pouvoir organiser son emploi du temps comme il le souhaite, de choisir ses clients et ses projets et de décider de son lieu de travail.

Enfin, seulement 31% des freelances choisissent ce statut pour gagner plus d’argent. Comme le dit Antoine Van Den Broek, la majorité des indépendants n’ont pas besoin de survendre à outrance comme les entreprises, ils accomplissent leurs tâches sans chercher l’enrichissement. Ils choisissent une nouvelle forme de travail et se libèrent.

Freelances et fiers de l’être

75% sont fiers d’être freelances et 63% sont moins angoissés que quand ils étaient salariés. En faisant ce choix, ils ont gagné en autonomie et en harmonie. Antoine Van Den Broek le souligne : chez les freelances c’est l’humain qui va créer de la valeur, et non l’inverse comme l’économie actuelle cherche à le prouver.

Mais alors qu’ils sont convaincus d’avoir fait le bon choix, 97% des freelances ne se sentent pas pris en considération par le Gouvernement et les entreprises. 84% pensent que les freelances ont une mauvaise image en France. Parmi leurs revendications, la protection sociale est la plus mise en avant, les avantages du RSI étant pour eux trop faibles par rapport à la sécurité sociale. Autre difficulté, les revenus qui sont souvent inégaux selon les périodes et également l’accès au crédit et aux logements, un véritable parcours du combattant quand on est indépendant.

Le chemin est encore long pour que la situation des freelances soit idéale en France. Les candidats à la présidentielle le savent et ont pour la plupart inclus certaines réformes dans leurs propositions en faveur des indépendants.

 

Le conseil Hiscox

Vous êtes freelance ? Nous couvrons chez Hiscox les indépendants avec des assurances adaptées à leur activité.

 

Source :

https://cdn.hopwork.com/etude-freelance-2017/etude-hopwork-ouishare-2017.pdf

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 2 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.