• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

eXsens, une cabine révolutionnaire pour créer son avatar 3D

eXsens a développé une technologie que l’on croirait sortie d’un film de science-fiction. Cette startup Française a, en effet, développé une cabine de modélisation qui permet de créer son avatar 3D. Vous construisez entièrement automatiquement votre double digital en 3D animé. Le temps d’acquisition est instantané et le temps de traitement d’une dizaine de minutes.

Les nouvelles technologie et l’évolution des usages ouvrent des perspectives de marché insoupçonnées. Elles changent nos rapports au corps et à l’image. Le développement de nouveaux logiciels toujours plus sophistiqués permet d’accélérer et d’automatiser des tâches nécessitant autrefois une assistance humaine telle que la 3D.

Comment définir les limites d’un nouveau marché ? Comment détecter les insights pour proposer une solution à laquelle personne n’a encore jamais pensé ? Nous avons posé ces questions à Karim, le fondateur de eXsens que nous avons rencontré dans le cadre de notre partenariat avec la journée de la femme digitale. Il nous présente cette solution innovante aux perspectives de marché illimitées.

Pouvez-vous présenter votre concept :

logo exsens avatar 3DeXsens a conçu et commercialise une cabine permettant de créer automatiquement et gratuitement son avatar 3D animé.
Une fois son avatar créé, notre solution offre de nombreuses possibilités et champs d’application à usage ludique ou professionnel. On peut par exemple façonner son corps ou sa silhouette idéale, essayer virtuellement un vêtement, jouer à un jeu vidéo, se voir dans une cinématique, une animation ludique ou une publicité.

Comment avez-vous eu cette idée ?

Le projet eXsens est né du constat que le taux de pénétration de la vente en ligne de vêtements (10%) était bien inférieur à celui des articles non morpho-dépendants (45%) ou bien encore des articles dématérialisés (70%).

En poussant l’analyse, j’ai observé que l’une des principales raisons de ce faible taux de pénétration vient de l’impossibilité d’essayer un vêtement avant de l’acheter. J’ai donc décidé de dématérialiser la rencontre entre le corps et le vêtement. Pour ce faire j’ai décidé de créer une cabine qui permettrait de faire simplement son avatar 3D.

J’ai vite réalisé que la dématérialisation du corps ouvre des perspectives bien plus larges que la simple opportunité de simuler l’essayage virtuel d’un vêtement.

 

Quel est votre parcours professionnel ?

Je suis diplômé des Arts et Métiers en 2002, j’ai fait mes premiers pas professionnels dans l’industrie du pétrole en intégrant la société Schlumberger.
Cette première expérience m’a permis de voyager à l’international et de faire de nombreuses rencontres.

Après quelques années d’expatriation, j’ai démissionné pour revenir en France enrichir mes connaissances et poursuivre un MBA à HEC. Dans ce cadre, j’ai pu développer des compétences business et m’ouvrir à des approches innovantes notamment en matière d’entrepreneuriat.
Je suis ensuite retourné dans le secteur pétrolier pour mettre en pratique et développer les capacités commerciales et managériales acquises pendant mon MBA. J’ai finalement pris mon envol, en septembre 2014. J’ai alors décidé de me lancer dans une aventure entrepreneuriale avec le projet EXsens .

Quelles seront les applications de cette cabine de modélisation d’avatar 3D révolutionnaire ?

cabine avatar 3dNous souhaitons démocratiser la 3D et les usages que celle-ci peut apporter d’un point de vue individuel et personnel.

Outre le processus d’avatarisation simple et automatisé que nous proposons, nous lançons plusieurs applications qui vont révolutionner les modes de consommation. Ils faciliteront la prise de décision.

Nos applications (fitness, chirurgie, gaming, beauté/esthétique…) en lien avec l’avatar 3D devraient permettre aux gens de se projeter ou de se voir différemment, et ainsi passer plus facilement à l’acte.

 

Quelles sont vos perspectives de développement et vos grands challenges pour 2017 ?

Notre première ambition pour 2017 est de développer un premier réseau de cabines et de partenaires pour pénétrer le marché français et constituer une base de données d’avatars.

Les premiers marchés de cet avatar 3D et axes de développement prioritaires sont le fitness, la chirurgie esthétique, le gaming et les lieux publics à forte affluence (parcs d’attraction, stades, centre commerciaux). Nous développons aussi une offre pour l’événementiel et la publicité.

A plus long terme, la mode et surtout le prêt à porter avec l’essayage virtuel et le vêtement sur mesure seront notre principal axe de développement.

 

A l’occasion de la JFD, pensez-vous que les femmes entrepreneurs sont assez aidées et valorisées en France ? Notamment dans les startups du numérique ?

Je pense que les femmes sont relativement bien aidées en France. En revanche elles sont peut être sous représentées ou valorisées pour ce qui concerne les postes à responsabilité ou dans l’entrepreneuriat.

L’univers du numérique est malgré tout relativement bien équilibré en termes de profils et de genres. On voit de plus en plus de jeunes diplômés (hommes ou femmes) tentés par l’aventure start-up. Cette situation est en partie liée aux récents succès d’entrepreneurs révolutionnant l’économie traditionnelle. Il faut aussi saluer les efforts des pouvoirs publics pour faciliter la création d’entreprise et l’accès aux financements.

 

Quelles évolutions dans notre société souhaiteriez-vous pour encourager les femmes qui veulent entreprendre ?

Nous aimerions que les femmes qui osent et développent des nouveaux concepts, produits ou services innovants soient plus souvent amenées à témoigner sur leurs expériences, réussites ou difficultés en tant que qu’entrepreneurs. Il faudrait aussi changer les idées reçues ou stéréotypes quant aux domaines/secteurs d’activité réservés aux hommes et ceux à priori réservés aux femmes.

 

Merci à Karim pour son témoignage inspirant !

 

Le conseil Hiscox :

Vous proposez des services aux entreprises ? Souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle est nécessaire. Elle garantit la pérennité de vos relations avec vos partenaires. Elle vous protège contre les dommages causés par votre entreprise dans le cadre de votre activité.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + 4 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.