• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Paroles d’entrepreneurs : Marième Mbaye, co-fondatrice de WIPOT, votre styliste personnel !

Nous avions rencontré Marième lors de l’événement Be a Boss dédiée aux femmes Marième Mbayeentrepreneures. Très intéressés par son parcours,  nous l’interrogeons aujourd’hui pour en savoir plus sur son concept, ses perspectives d’évolution et sa vision de l’entrepreneuriat en France.

Après ses études en 2007, Marième s’est lancée dans la vie active en tant que chargée de communication. En 2010 elle s’installe à Montréal par la suite pendant trois ans. Un matin, en pleine tempête de neige, elle se demande comment s’habiller ? C’est à cet instant qu’elle a une idée : créer une application pour aider les gens à trouver une tenue chaque jour avec leur propre dressing ?

WIPOT – What I put on today – est né.

Marième, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est WIPOT ?

WIPOT, c’est votre conseiller mode dans votre poche ! Chaque matin, l’application est capable de vous conseiller deux tenues en fonction de la météo, de votre agenda, de votre morphologie, de vos vêtements (enregistrés au préalable lors de votre première utilisation).

WIPOT, c’est votre styliste personnel, qui balaye l’éternelle question : mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre aujourd’hui ?

Nous souhaitons vraiment créer un réflexe WIPOT :

C’est la solution pour :

–       tous les passionnés de modeHD-turquoise-fond-blanc

–       les personnes qui ne savent pas comment s’habiller

–       ou celles qui font souvent des fashion faux pas !

Avec notre application, il n’y aura plus jamais de mauvais goût !

Vous venez à peine de vous lancer. Où en êtes-vous aujourd’hui et que prévoyez-vous pour la suite ?

Oui, j’ai hésité avant de fonder WIPOT, mais j’avais besoin d’un projet stimulant. A mon retour en France, j’ai trouvé deux associés qui croyaient autant que moi à mon idée, et nous avons sauté le pas ensemble ! Officiellement, le projet est lancé depuis mai 2015, et actuellement nous sommes sept à travailler de manière bénévole : trois associés fondateurs, deux développeurs, un graphiste et une community manager. Notre site web est lancé et nous communiquons sur les réseaux sociaux depuis septembre 2015.

La prochaine étape, c’est d’abord le lancement de l’application. Elle est en cours de développement, et sera disponible en version beta à partir de février pour un lancement officiel en juin 2016 !

Pour la suite, nous avons plein d’autres projets afin d’optimiser l’expérience utilisateur !

Notre business model est basé sur une application freemium (disponible gratuitement mais payante avec plus de fonctionnalités) et sur des partenariats.

Nous avons pour projet de créer une WIPOT Place, une sorte de conciergerie, qui en plus du choix de vêtements, permettra à l’utilisateur de choisir un personal shoper, un conseiller en image, un coiffeur, une esthéticienne, ou d’autres soins.

Egalement, nous souhaitons faire des partenariats avec des marques de vêtements afin de proposer une troisième tenue que l’utilisateur pourrait se procurer d’un simple clic.

Enfin, d’ici 2017 nous aimerions créer un dressing connecté qui sera vendu dans notre future boutique parisienne, puis par la suite dans d’autres villes et à l’étranger (Etats- Unis, Asie, Europe).

Que de beaux projets ! Mais comment allez-vous les financer ?

Pour financer le lancement de l’application, nous allons entreprendre en février 2016 une campagne de crowdfunding afin de faire tester le service et d’avoir nos premiers retours clients.

Pour les autres services, nous sommes à la recherche d’un incubateur, ce qui nous permettrait de bien nous entourer et de trouver des investisseurs pour une levée de fonds d’ici fin 2016. Notre objectif est également de nous présenter au CES 2017 dans le but de faire découvrir notre solution vestimentaire innovante au monde entier pour accélérer notre développement à l’international !

Pour l’instant, nous limitons les dépenses, nous travaillons sans rémunération, c’est pourquoi en parallèle nous sommes presque tous en poste. Seuls un de mes associés et moi-même travaillons à plein temps au développement de WIPOT. Nous n’avons pas de locaux, nous travaillons chacun chez soi ou dans des espaces de coworking comme le NUMA ou des cafés pour nos mini comités de direction ! Il faut être le plus économe possible.

Pourquoi avoir créé votre entreprise en France ?

J’aurai pu me lancer au Canada mais je tenais à monter mon entreprise chez moi en France. Pour faire travailler l’artisanat français et renforcer cette image forte du « made in France » car les français sont reconnus mondialement pour leur style et leur savoir-faire ! C’est ici que doit naitre WIPOT pour ensuite habiller le reste du monde !

Que pensez-vous de l’entrepreneuriat en France ?

J’espère que ce n’est pas juste un effet de mode, on en entend de plus en plus parler et les choses bougent vraiment. On nous facilite de plus en plus la vie que ce soit du point de vue financier ou au niveau de l’accompagnement. Par contre, la partie administrative reste toujours compliquée, mais cela fait partie de la France aussi !

Nous avons eu de belles réussites françaises ces dernières années, comme Blablacar ou Criteo, et nous n’avons pas à rougir devant la Sillicon Valley. Nous devons tous rejoindre le train de l’innovation pour faire avancer notre pays !

Justement, quels sont vos conseils pour entreprendre ?

Déjà se préparer aux sensations fortes car je suis en train de vivre le plus grand ascenseur émotionnel de ma vie !

Blague à part, l’important c’est d’abord de croire à la réussite de son projet. Même si on a des doutes parfois, il faut y croire sinon c’est perdu d’avance.

Il ne faut pas avoir peur de viser haut dès le départ et de faire des prévisions sur le long terme.

Et enfin être bien entourée, car se lancer seul pour moi, c’est également perdu d’avance. Il ne faut pas hésiter à échanger lors de conférences et à se former via les technologies et les rencontres.

Enfin, est-ce pour vous une difficulté d’être une femme entrepreneure ?

Au contraire, j’ai l’impression qu’on nous soutient encore plus. Monter son entreprise en tant que femme, je ne sais pas pourquoi mais cela force encore plus l’admiration. Il existe de nombreux accompagnements pour les femmes avec des incubateurs spécialisés afin de ne pas se sentir seule.

Si vous avez envie de vous lancer les filles, allez-y et n’ayez plus peur car vous avez les épaules aussi solides que les hommes pour y arriver !

 

Merci beaucoup Marième pour votre témoignage !

 

 

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + 1 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.