• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Entrepreneuriat : comment convaincre son banquier ?

S’il y a bien une question que tout entrepreneur se pose lors de la création de son projet c’est « où vais-je trouver l’argent ? ». Le financement d’un projet peut être une véritable source d’inquiétude. Pourtant, les solutions sont nombreuses ! En effet, les entrepreneurs français ont la chance de pouvoir faire appel à de nombreux financements, qu’ils soient privés, publics ou encore collaboratifs. Parmi ces solutions, les banquiers sont régulièrement laissés de côté car l’on aurait tendance à croire qu’ils ne prêtent jamais. Or, notre étude ADN de l’Entrepreneur 2017 montre que les banques se montrent plus enclines à accorder des prêts ! De plus, alors qu’il y a un an, une proportion nette de 15% des sondés jugeait l’obtention d’un tel financement plus difficile, ce chiffre n’est plus désormais que de 8% ! Mais alors, comment convaincre son banquier et mettre toutes les chances de son côté ? Voici nos conseils :

1 – Maitrisez votre projet et votre marché !

Pour convaincre son banquier, il faut avant tout avoir un projet solide ! Vous devrez montrer « patte blanche » et lui prouver qu’il peut investir dans votre projet sans risque. Pour cela, munissez-vous de votre business plan, qui doit notamment contenir la présentation de votre projet, votre étude de marché, votre business model, ou encore votre plan de financement ! Vous devrez démontrer que votre projet est réaliste, qu’il répond à un besoin spécifique du marché et que vous connaissez bien votre cœur de cible !  Aussi, n’ayez pas qu’une approche théorique du marché ! L’idéal est de vous confrontez au terrain via des études ou même en sortant une version MVP (Minimum Viable Product) de votre produit.

Vous avez déjà des clients ou des promesses de commandes ? Valorisez-les !

Mettez votre dossier en valeur ! N’oubliez pas que votre dossier est bon lorsqu’au moment de rencontrer le banquier c’est lui qui veut travailler avec vous, pas l’inverse.

2 – Préparez votre entretien !   

L’on a souvent tendance à oublier qu’un banquier est avant tout un humain comme un autre ! Il est donc important d’instaurer un véritable climat de confiance entre vous. N’oubliez pas que vous êtes venus lui demander d’être un partenaire de votre projet, d’investir en vous et donc de croire en vous !

Lors de votre rendez-vous, le banquier va passer en revue différents points afin d’en savoir plus sur vous et votre projet. Car s’il s’intéresse à l’activité de l’entreprise, il s’intéresse tout autant au porteur de projet en lui-même !

Le profil personnel est le premier critère qu’il va analyser. Aussi, commencez par vous présenter. Quel est votre profil ? Quels sont vos connaissances ou diplômes ? Quels savoir-faire maîtrisez-vous ?

Sachez que vous serez également « jugé » sur votre comportement, votre personnalité et votre capacité à communiquer clairement ! Entraînez-vous donc en amont et soignez votre pitch ! Ayez en tête quelques phrases percutantes qui marqueront votre banquier.

Egalement, sachez que vous serez interrogé sur votre comportement bancaire. Vous vous en doutez surement : le banquier devra analyser la manière dont vous gérez votre argent.

Soyez transparents à ce sujet, car il finira par découvrir tôt ou tard ce que vous avez essayé de cacher. En étant honnête, vous créez un véritable climat de confiance, et vos chances d’obtenir un prêt s’en retrouvent plus élevées.

3 – Croyez en votre projet !

Phil Waknell, co-fondateur d’Ideas on Stage disait lors d’une récente conférence « Si vous ne pouvez pas montrer de passion pour le projet de votre vie, ne vous attendez pas à ce que quelqu’un le fasse à votre place ! ». Vous ne pourrez convaincre qu’en étant vous-même convaincu.

Votre projet vous semble faible sur un point ? Adaptez-le. Pour bien vendre votre projet, vous devez être serein quant à sa viabilité. En effet, lorsque vous allez défendre votre projet vous devrez montrer votre conviction, votre envie de réussir et votre motivation.

Mais croire en son projet veut aussi dire « investir dedans » !

L’apport personnel est l’une des premières conditions à réunir pour obtenir un prêt bancaire ! En général, cet apport personnel minimum est de 25% à 30%. Il doit en effet couvrir les droits d’entrée et le besoin en fonds de roulement.

Ce capital est jugé sérieux et de bonne qualité par les banques lorsqu’il provient d’un apport personnel (et non pas d’une subvention par exemple). Ne négligez donc pas vos fonds propres !

Demandez-vous « si c’était mon argent que je devais prêter, est-ce que je le ferais sur la base du dossier présenté » ? Si c’est la réponse est oui, vous avez déjà fait le plus gros du chemin !

4 – Trouvez les bonnes personnes pour vous accompagner

Entourez-vous des bonnes personnes au bon moment. A chaque étape de l’entrepreneuriat correspond une structure d’accompagnement différente.

Ces structures varient en fonction de votre activité. Par exemple un commerçant se tournera vers la Chambre de commerce et d’industrie de sa région, et une startup numérique se tournera vers les métropoles French Tech.

Différents organismes spécialisés dans l’accompagnement des créateurs comme le Réseau Entreprendre par exemple, peuvent également vous aider à concrétiser votre projet final !

Il existe également des structures de mentorat qui vous guideront pour développer vos compétences professionnelles tout au long de votre vie d’entrepreneur.

Un expert-comptable peut aussi être un véritable atout ! Faites un point avec lui avant de rencontrer votre banquier. Cela vous permettra d’avoir un décryptage des indicateurs financiers de votre projet qui seront nécessairement évoqués lors de votre entretien. Sachez que votre expert-comptable peut également vous accompagner à votre rendez-vous !

5 –  Restez à l’écoute de votre environnement

Lorsque vous décidez de créer votre entreprise, vous créez autour de vous un écosystème. Cet écosystème regroupe votre entourage personnel et professionnel, votre organisme d’accompagnement, vos prospects, vos clients et même… votre banquier !

En effet, ce dernier vous aidera à savoir où en est votre dossier financier.  Vos prospects et vos clients vous pousseront à innover et votre organisme d’accompagnement vous montrera comment vous dépasser. Enfin votre entourage personnel vous permettra de garder la tête sur les épaules.

Lorsque vous vous lancez, il vous faut donc penser à la règle des 5 M :

  • Man : N’oubliez pas la dimension humaine de votre projet
  • Management: Bien manager son équipe c’est pouvoir emmener son entreprise vers la réussite.
  • Marketing: N’oubliez pas que votre client est roi. Prenez soin de votre clientèle et de votre e-réputation.
  • Marketing Mix: Il n’est pas question de vous faire un cours, mais n’hésitez pas à retourner dans vos livres et garder les good practices des entreprises que vous quittez. Il y a des fondamentaux qu’il vous faut connaître.
  • Money :Prenez toujours en compte l’aspect financier et ne perdez pas de vue votre business model.

Entrepreneurs, nous espérons que ces quelques conseils vous seront utiles.

Ayez confiance en vous et en votre projet et ne vous découragez pas si toutefois vous essuyiez quelques refus. Il est peut-être simplement nécessaire de revoir votre dossier pour optimiser vos chances. Prenez donc en considération les remarques faites lors de vos rendez-vous et posez-vous les bonnes questions. Qu’est-ce qui ne marche pas ? Pourquoi ? Comment puis-je régler le problème ?

Le conseil Hiscox :

Votre projet lancé, il vous faut donc le protéger et vous protéger des risques liés à votre activité. Grâce à une responsabilité civile professionnelle, mettez toutes les chances de votre côté. Découvrez nos offres dédiées et réalisez votre devis en ligne sur notre site.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 6 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.