• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Devenir VTC, comment faire ?

À l’heure du BtoCtoC, l’émergence de plateformes permettant la mise en relation entre passagers et chauffeurs a été fulgurante. Ce changement d’intermédiation a donné naissance à une nouvelle activité : conducteur de VTC – voiture de transport avec chauffeur. Ainsi, exercé à titre indépendant ou rattaché à une application, ce métier fait un peu plus d’adeptes chaque jour. Si vous aussi, vous songez à devenir chauffeur VTC, découvrez sans plus attendre les particularités de ce métier et comment l’exercer.

Découvrez en quoi consiste l’activité de VTC et comment le devenir

Qu’est-ce qu’un VTC ?

Il s’agit d’un service de transport à la personne dans un véhicule haut de gamme allant de 4 à 9 places. Mais si le standing passe par la qualité du transport, il induit également un service irréprochable allant d’une tenue soignée pour le chauffeur à la présence de « petites attentions » dans la voiture (bonbons, bouteilles d’eau, magazines etc.)

Quel est le mode de vie d’un conducteur VTC ?

Si l’activité de conducteur VTC est aussi prisée, c’est qu’elle offre le choix d’un cadre de travail unique, qui permet d’être indépendant ! Vous serez votre propre patron, seul maître à bord de votre véhicule. Le contact humain étant au centre de cette activité, vos journées seront rythmées par les rencontres et les discussions que vous aurez avec vos passagers.

Quelle différence entre un taxi et un VTC ?

  • Le prix de la course: contrairement au taxi, pour les VTC, le tarif d’un trajet va être estimé avant que celui-ci ne soit effectué. Ainsi il ne sera pas impacté par les conditions de circulation qui peuvent intervenir lors de la course. Pour les VTC qui passent par une plateforme, le tarif sera calculé en fonction de l’offre et de la demande. Et dans le cas d’un conducteur VTC indépendant, celui-ci est libre de fixer ses propres tarifs.
  • Le prix de la licence: la carte professionnelle VTC coûte 170€ là où une licence de taxi elle s’élève à 100 000 euros.
  • Les limites géographiques: alors que les taxis sont restreints à la zone où ils ont reçus leur licence, le chauffeur VTC pourra exercer librement dans n’importe quelle zone.

Combien gagne un chauffeur VTC ?

En moyenne, le salaire mensuel d’un VTC à son compte se situe entre 4 500€ et

6 500€.
En effet, à son compte, le VTC ne sera pas commissionné par un intermédiaire et gagnera plus. Cependant nous vous conseillons pour vos débuts de passer par une plateforme (Uber, Txfy, Chauffeur-Privé, etc) en attendant de créer votre propre carnet d’adresse.

Comment devenir VTC ?

Depuis la loi VTC passée en 2017, l’obtention d’une carte professionnelle VTC nécessite le passage d’un examen. Il est fortement recommandé de suivre une formation VTC, celle-ci sera d’ailleurs obligatoire tous les 5 ans à partir du commencement de votre activité.

La formation chauffeur VTC et l’examen

L’examen VTC obligatoire

Cet examen spécifique dure 3h50 et comporte sept épreuves sur la réglementation des transports, la sécurité routière, la gestion d’une entreprise, la compréhension du français et de l’anglais, le développement commercial et la règlementation nationale des VTC. L’examen est composé d’une partie en QCM et d’une autre composée de questions à réponses courtes.

Celui-ci ne se passe plus à la Préfecture depuis la loi Grandguillaume déjà énoncée ci-dessus mais auprès de la Chambre des Métiers de l’Artisanat. (CMA)

La formation VTC

N’étant pas obligatoire pour débuter, cette formation reste tout de même fortement conseillée. Un centre de formation agréé pourra, en effet, vous préparer aux modules de l’épreuve de l’examen. Cependant cette formation VTC est parfois couteuse, c’est pourquoi il peut être intéressant de profiter des partenariats conclu par les plateformes avec certains centres de formation pour avoir des conditions tarifaires avantageuses.

Comment obtenir la carte VTC ?

Pour obtenir votre carte professionnelle VTC, vous devrez adresser une demande par écrit à la préfecture du département de votre domicile (ou à la préfecture de police à Paris). Suite à votre demande, celle-ci vous sera remise dans un délai de 3 mois par l’administration.

Quelles sont les conditions pour obtenir la carte VTC ?

Pour posséder votre carte VTC, vous devez : 

  • Être titulaire depuis plus de 3 ans du permis B, ou depuis plus de 2 ans en cas d’une conduite accompagnée
  • Avoir suivi la formation de « prévention et secours civiques de niveau 1 » (PSC1) dans un délai inférieur à 2 ans
  • Passer un examen médical
  • Réussir votre examen VTC obligatoire
  • Ne pas avoir de casier judiciaire

Les démarches pour devenir VTC à son compte

Quel statut juridique choisir ?

Pour démarrer votre activité de chauffeur VTC indépendant, vous devrez choisir votre statut juridique. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Micro-entreprise (en tant que microentrepreneur)
  • Société (une SASU ou une EURL)

Il est cependant important de savoir que dans le cas où vous choisissiez de devenir autoentrepreneur, votre chiffre d’affaires annuel sera limité à 70 000 euros

La création de votre structure juridique

Une fois votre carte VTC obtenue auprès de la préfecture, vous devrez mettre en place votre cadre juridique professionnel. Quel que soit le statut que vous aurez choisi, la création d’une entité juridique est nécessaire pour pouvoir demander votre inscription au registre des VTC.

Si vous choisissez de créer une société de VTC, vous devrez l’immatriculer  au Tribunal de commerce. Vous devrez impérativement:

  • Joindre à votre dossier une copie de votre carte professionnelle VTC
  • Préciser votre objet social : « exploitation de voiture de transport avec chauffeurs »

L’obtention de votre licence VTC

Une fois votre société immatriculée ou votre auto entreprise créée, une licence VTC est nécessaire avant de vous lancer sur les routes. Il vous faudra donc faire une demande auprès du registre des VTC. Cette démarche est entièrement réalisable en ligne sur le site du Ministère des Transports et coûte 170€. Il faut compter en moyenne, un mois de délai avant que votre inscription au registre soit effective, puis une fois validée, votre licence sera valable 5 ans.

Une fois votre inscription effective, vous recevrez votre attestation d’inscription où figurera votre numéro d’inscription au registre. Vous pourrez alors compléter et imprimer le macaron rouge des chauffeurs VTC. Celui-ci doit être apposé à l’avant et à l’arrière de votre véhicule.

A noter : certaines plateformes VTC comme Uber ont mis en place la possibilité d’obtenir une « licence provisoire ». La licence vous est alors louée par la plateforme. En contrepartie elle prélève une commission supplémentaire, en attendant que vous obteniez votre attestation d’inscription au Registre VTC.

Protégez votre activité

L’activité de chauffeur VTC a de quoi plaire, mais comme tous les métiers, elle a sa part de risques. Endommagement des affaires personnelles de vos clients, panne ou accident causant un retard… Autant d’incidents qui peuvent mettre en péril votre entreprise. C’est pourquoi il est primordial que vous souscriviez à une Responsabilité Civile Professionnelle adaptée avant de commencer votre activité.
Notre contrat RC pro VTC vous protège en cas de préjudices causés à vos clients suite à un retard de course par exemple. Elle comprend également un volet Responsabilité Civile Exploitation, pour couvrir les dommages aux tiers dans le cadre de l’exploitation de votre activité.

L’assurance RC pro VTC est un complément indispensable à l’assurance Transport de personne à titre onéreuxassurance obligatoire liée aux risques de circulation aussi appelée RC circulation, et à l’assurance de votre véhicule. Ainsi assuré, vous pourrez parcourir les routes l’esprit serein, et vous consacrer pleinement à vos conversations sur la pluie et le beau temps … ou pas.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 4 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.