• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Devenir développeur informatique, je me lance !

Les nouvelles technologies et internet ont créé des besoins pour de nouveaux emplois. Parmi la myriade de métiers issus de la révolution digitale, on trouve celui de web développeur. Selon une étude menée par LinkedIn en 2016, les profils de développeurs occupent les premières places du «top 20» des métiers les plus recherchés sur ce réseau social professionnel. Si la demande est bien là, ces compétences sont rares, ce qui représente une réelle opportunité pour les professionnels de l’IT. Alors, que vous soyez en reconversion ou en train de choisir votre voie professionnelle, le métier de développeur web est peut-être fait pour vous ! Vous souhaitez en savoir plus ? Poursuivez la lecture de  cet article !

 Tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer en tant que web développeur

Qu’est qu’un développeur informatique ?

Le web développeur est avant tout un programmeur, il peut réaliser, diagnostiquer, tester et corriger l’ensemble des fonctionnalités techniques d’un site ou d’une application web. Le développeur pourra être amené à concevoir une solution de A à Z ou à en adapter une existante pour répondre au mieux aux besoins du client. Le développeur a un champ d’action très large. Il peut être amené à collaborer avec une équipe souvent composée d’autres développeurs, d’intégrateurs, et d’architectes informatiques notamment sur des projets de grande envergure.

Quelles sont les missions du développeur informatique ?

Le développeur web va être responsable de mener à bien des tâches chronologiques interdépendantes nécessaires à la réalisation de son projet :

  • Identification et analyse du ou des besoinsdes futurs utilisateurs de la solution tout en prenant en compte les attentes du client (méthode agile)
  • Rédaction du cahier des charges: dans la majorité des cas, le développeur informatique développera son projet à partir d’un cahier des charges préétabli avec ou sans la collaboration du client
  • Choix des solutions techniques à utiliser, et en particulier les langages informatiques (Python, C++, C,.Net, etc.) ou encore la méthode d’arborescence du projet (visualisation UML), etc.
  • Démarrage de la programmation des logiciels informatiques ou supports web dont il est responsable grâce à des progiciels. Il va donc rédiger le code informatique qui définira les fonctionnalités et l’aspect de sa solution.
  • Tests en série (beta testing) de sa solution informatique pour parvenir à déceler les potentiels bugs de fonctionnement et effectuer les corrections nécessaires.
  • Rédaction d’un support d’aide technique pour les utilisateurs, voire la mise en place d’une formation à l’utilisation d’un logiciel si la demande lui est formulée.
  • Suivi et amélioration de la solution web en fonction des nouvelles techniques existantes ou de l’évolution du besoin utilisateur.

Qui peut devenir développeur ?

Véritable couteau suisse, le développeur est un touche-à-tout souvent amené à collaborer et à échanger. Et si ce métier offre aujourd’hui de nombreux débouchés, il est aussi soumis à de perpétuelles transformations dues à l’évolution fréquente des techniques et des technologies. C’est pourquoi les qualités et les compétences nécessaires pour exercer ce métier sont très variées :

Quelles sont les qualités requises pour devenir développeur informatique ?

Pour être efficace dans son travail, un bon web développeur doit être :

  • Polyvalent: le développeur web peut avoir un grand nombre de casquettes allant de la veille à l’élaboration en passant par l’analyse stratégique, notamment dans les petites infrastructures ou en tant que freelance.
  • Logique : la programmation tire ses bases des mathématiques. A leur image, elle nécessite un esprit d’analyse et un raisonnement scientifique et pragmatique.
  • Rigoureux : chaque étape du projet étant interdépendante, une erreur simple peut avoir un impact phénoménal. Dans le cas du code, par exemple, étant une technique très vaste, il va être possible d’obtenir un même résultat par différents moyens. Cependant, une précision d’horloger est nécessaire lors de sa rédaction car la moindre erreur de caractère peut entrainer un disfonctionnement de la solution dans sa totalité.
  • Autonome : il arrive souvent que le développeur soit le seul à avoir des connaissances web très techniques dans son entreprise. Il est primordial de réussir à agir en autonomie et de manière proactive.
  • Capable de s’adapter rapidement : cette qualité est une des plus importantes dans le métier de web développeur. En effet, il va devoir d’une part, être capable de trouver des solutions pour son client et de l’autre réussir à remettre en question son programme pour pallier à des problèmes qu’il n’avait pas envisagés.
  • Être à l’écoute des autres : que ce soit pour échanger avec son client lors de l’élaboration du cahier des charges, pour communiquer avec son équipe lors du développement du projet ou pour former les utilisateurs à sa solution, cette capacité d’écoute est indispensable.
  • S’auto former: allant de pair avec sa capacité à s’adapter, il est nécessaire en tant que web développeur d’être en veille permanente pour pouvoir rester connecté aux dernières nouveautés. Il pourra ainsi proposer des solutions toujours plus innovantes et adaptées, mais également ne pas se laisser dépassé et rester compétitif sur le marché du travail.

Quelles sont les compétences techniques à avoir pour devenir développeur ?

Les qualités humaines sont certes très importantes pour la bonne gestion et avancée du projet, mais des compétences techniques sont primordiales :

  • Maîtrise d’un ou plusieurs langages informatiques( .NET, PHP, SQL, Java, C#, C, Python, Ruby on Rails) : c’est un critère incontournable à toute orientation dans ce métier. En effet, c’est selon le type de langage maitrisé que le développeur sera éligible sur tel ou tel marché. Et son niveau de maitrise induira notamment sa capacité à évoluer professionnellement dans le secteur de l’informatique.
  • Utilisation des outils de CMS, Framework et outils d’édition de code : (symfony, JQuery, Angular JS…) c’est en effet grâce à ces outils qu’ils parviennent à créer et corriger la solution qu’ils livreront à leurs clients.
  • Comprendre un anglais technique: les langages de code étant dans leur ensemble en anglais, sa maîtrise est fortement encouragé pour une compréhension plus rapide des termes techniques du codage.

Travailler en tant que développeur, quelles solutions ?

Il existe plusieurs façons de vous lancer dans le développement web. Il est possible de :

  • se mettre à son compte et proposer vos services en tant que freelance de chez vous ou d’un espace de coworking.
  • travailler dans une agence et rejoindre une équipe pour travailler ensemble sur les projets de différents clients.
  • être embauché dans une entreprise pour un projet ou pour un poste fixe, et n’être dès lors au service que d’un unique client.

Développeur informatique, quelles perspectives d’avenir et de carrière ?

Le métier de développeur informatique est extrêmement varié et riche tant par son domaine d’application que la nature des projets sur lesquels il peut intervenir. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’exercer en tant que web développeur est souvent un bon tremplin pour pouvoir accéder à des professions plus techniques d’encadrement ou de management. On compte notamment des postes tels que chef de projet, administrateur de systèmes ou encore de consultant logiciel pour lesquels une expérience de développeur web est souvent requise.

Comment devenir web développeur ?

Pour vous lancer en tant que développeur, il faut que vous déterminiez comment vous souhaitez vous former. En effet, vous aurez le choix entre suivre des études dans cette voie ou apprendre en autodidacte à l’aide de sites et de formations web.

Quelles études pour devenir développeur ?

Allant du profil de technicien en bac +2 jusqu’à ingénieur en bac +5, pour devenir développeur web, le choix de formations universitaires est très varié :

Formation Bac+2 :

  • BTS Services Informatiques aux Organisations: proposant une option « solutions logicielles et applications métiers », il propose un enseignement divisé en une partie générale (langue vivante, culture générale, communication, mathématique) et une partie technique (algorithmique appliquée, conception et maintenance informatique, etc.)
  • DUT informatique: avec la possibilité de suivre la formation en initial ou en alternance, vous pourrez suivre plusieurs modules d’enseignements techniques : algorithmique et programmation, architecture, systèmes et réseaux, outils et modèles du génie logiciel, etc.

Formation bac +3 :

  • Licence pro métiers de l’informatique mention  » conception, développement et test de logiciels «  : s’ajoutant à deux années de formation, cette licence vous permettra une connaissance plus avancée des techniques de conception et de développement de logiciels.

Formation Bac +5 :

  • Master informatique: Pour poursuivre votre formation jusqu’à un niveau Bac +5, il existe plusieurs masters spécialisés dans le développement et les études informatiques. Cela vous permettra d’acquérir des compétences techniques très poussées, nécessaire pour le développement de programmes sophistiqués.
  • Diplôme d’ingénieur ou d’école spécialisée en informatique : De plus en plus d’écoles d’ingénieurs se sont spécialisées dans le secteur de l’informatique. On compte pour les plus connus  : EPITA, EPITECH, ENI, EPSI,… Les diplômés de ces formations sont d’ailleurs très recherchés sur le marché du travail, notamment pour le management et la gestion de projet web.

Formations courtes :

Vous pouvez aussi vous inscrire à des formations courtes, qui vous permettront d’acquérir les bases ou de vous spécialiser dans un domaine particulier.

Se jeter dans la « Piscine » :

Vous pouvez également postuler à la « piscine » de l’école 42. Derrière ce nom un peu étrange se cache la possibilité de suivre gratuitement une formation des plus instructives. Crée par Xavier Niel, cette « école » situé dans le centre de Paris, offre l’opportunité de participer à une expérience de formation hors du commun. Connue pour son système de sélection très dur mais parfaitement impartial, elle permet d’acquérir rapidement de solides bases de programmation. Alors si votre motivation est sans faille,  il se peut que cette formule soit faite pour vous.

Devenir développeur sans diplôme : la méthode autodidacte !

Les étapes pour devenir un bon développeur web (sans étude mais pas sans travail)

De plus en plus de sites et de formations existent pour vous permettre d’acquérir les connaissances nécessaires pour devenir développeur. Cependant parmi tout ce choix, il n’est pas toujours facile d’y voir très clair et de savoir par quoi commencer :

  1. Déterminer ce qui vous motive. En effet, selon l’objectif que vous placez derrière le fait de vous former à la programmation il vous faudra vous spécialiser dans un langage et des outils particuliers. Gardez donc dans un coin de la tête votre souhait et cherchez, une fois tous les savoirs de base acquis, les connaissances supplémentaires qui vous seront nécessaires pour réaliser votre projet.
  2. Toucher à  HTML5 et CSS3, les deux vrais langages de base du web qui vous permettront de commencer à vous expérimenter. C’est le B.a-ba de la programmation. Une fois cette partie maîtrisée, vous pourrez décider de suivre votre propre chemin de formation.
  3. Se lancer dans le langage serveur (PHP, Ruby, Python… ), c’est à vous de faire votre choix selon vos préférences et les domaines qui vous intéressent mais l’utilisation d’un de ces langages permettra d’étoffer votre profil et d’élargir votre domaine de compétence.
  4. Apprendre En plus d’être une des compétences les plus recherchées, c’est grâce à elle que vous pourrez progresser dans les langages front end et créer des pages plus complexes sur les sites web.
  5. Spécialisez-vous et soyez curieux, il ne sert à rien de vouloir tout apprendre mais au fur et à mesure que vous commencerez à identifier les projets qui vous plaisent, n’hésitez pas à diversifier vos connaissances et à vous lancer de nouveaux défis.

La liste ci-dessus vous donne un ordre indicatif, vous êtes libre de prioriser vos formations et de suivre votre propre chemin. Mais il est important de garder à l’esprit que pour commencer, maîtriser HTML5 et CSS3 restent un impératif. Pour le reste deux mots d’ordre : la persévérance et la pratique ! Car si les débuts peuvent paraître difficiles vous ne tarderez pas après quelques premières victoires (même minimes) à sentir bruler en vous le feu sacré du code et de la programmatique !

Voilà, nous espérons que ces informations et ces conseils sauront vous guider dans vos ambitions de futurs développeurs.

Mais pour que cet article soit complet, il est important de revenir sur un point important, votre protection.

En effet, si vous faites le choix de vous lancer à votre compte, il est primordial de vous assurer. Car, même si nous ne remettons absolument pas en cause vos futures compétences de développeur hors pair, vous n’êtes pas à l’abri d’une remise en cause du client dans le cadre de votre prestation! Mais Il est possible de s’en protéger ! Alors ne prenez aucun risque et n’oublier pas de souscrire à une assurance professionnelle adaptée à votre métier avant de vous lancer.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 8 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.