• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Quels coups de pouce pour développer ma startup ?

La semaine dernière nous présentions les différentes aides destinées aux entrepreneurs créant leur startup : réduction d’impôts, prêts avantageux, ou encore prestations sociales pour démarrer son activité dans les meilleures conditions.

Une fois le projet créé,  après les premières années d’activité, une autre problématique de taille intervient : comment développer son entreprise de manière significative ? Comment pour dépasser le stade de petite Startup et assurer ainsi sa croissance ? Selon une étude DELL, 78 % des entrepreneurs français estiment que le développement de leur start-up est un passage compliqué.

Comme pour la phase de création, il existe des solutions pour donner un coup de pouce à son projet. Voici deux tendances fortes : les accélérateurs de business et les solutions participatives.

 

Accélérateur de business ou comment propulser son projet

Si un incubateur à vocation à accompagner les startups dans les toutes premières étapes de leur création. Quant à lui l’accélérateur de business intervient à une phase plus mature du projet.

Les moyens à disposition des entreprises sont alors variés. Les accélérateurs de business apportent un conseil soutenu (Programme de mentorat, formations, aides au recrutement, à l’internationalisation…) mais également des fonds financiers pour permettre de réaliser une croissance suffisamment importante et durable.

S’il n’existe pas vraiment de modèle d’organisation pour les accélérateurs,  la pluralité des offres permet de trouver le choix le plus adapté à sa situation. Des accélérateurs tels que « Le Camping » ont l’avantage d’être bien identifiés par les investisseurs européens, tandis que d’autres comme « 50 Partners » mettront en avant les opportunités de networking.

Par ailleurs, les accélérateurs prennent en France une toute nouvelle dimension. En effet, l’Etat a décidé, en 2015, de soutenir ces initiatives en offrant de nouvelles opportunités. C’est la naissance de la French tech !

 

développement

 

Ainsi, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, l’État pourra co-investir à compter du 1er janvier 2015 une enveloppe totale de 200 M€. Il s’agit du Fonds French Tech Accélération, administré par Bpifrance.

A noter que le Fonds French Tech Accélération n’investit pas directement dans les startups. En effet, il apporte son soutien aux organismes d’accélération. Une raison de plus pour saisir cette opportunité.

 

Les solutions participatives de plus en plus à la mode

Véritable tendance, propulsée par l’essor du Digital, les solutions dites « participatives » permettent à n’importe qui de financer un projet original ou utile.

Popularisées notamment grâce au secteur de la musique, ces méthodes de financement permettent à de plus en plus d’entreprises de continuer leur développement. Et parfois même de franchir le fameux cap de la Start-up.

Parmi les solutions existantes, Prêtgo est une plateforme de crowdlending qui permet d’aider au financement de projets d’entreprises, sous forme de prêts, en assurant une rentabilité avantageuse pour les deux parties.

Nous avons contacté Patrick Derhy, fondateur de la structure. Il nous parle de sa vision des solutions de croissance pour les startups :

 

 

développer

 

 

 

Selon vous quel est l’étape clé qui permet à une start-up d’accélérer véritablement son développement ?

Je pense que l’étape clé est la ‘preuve du concept’ qui permet de valider le modèle ciblé par la start-up (techniquement, opérationnellement, …) et de commencer à créer une traction sur l’activité.

La réussite de cette étape peut être le point de départ pour l’entrée dans le capital de la société de potentiels investisseurs. L’apport en ressources financières permettra par exemple, la consolidation de l’équipe, la mise en place d’une stratégie de communication, …

Vos solutions de CrowdLending sont-elles uniquement réservées aux étapes de la création d’entreprise ?

Le crowdlending n’est pas adapté aux jeunes entreprises (moins de 2 années d’existence) mais plutôt aux TPE/PME matures qui souhaitent développer leur activité. Il s’agit le plus souvent d’investissements immatériels (refonte de site Internet, campagne de communication, …).

Quels conseils donneriez-vous à un entrepreneur qui souhaite donner un nouvel élan à sa structure ?

Profiter du financement participatif via le prêt (crowdlending) pour d’une part, trouver le financement nécessaire à son projet de développement de manière simple et rapide et d’autre part, bénéficier d’un vecteur de communication innovant pour faire connaitre (ou tester) son activité et fédérer autour de son produit ou service.

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + 9 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.