• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Que faire quand votre banque vous dit non ?

Les prêts bancaires représentent aujourd’hui 92% des financements des PME.

Cependant, avec la crise économique, les banques prennent de moins en moins de risque et ont du mal à accorder des financements.

Depuis quelques années, de nombreuses sociétés non bancaires ont investi le secteur du financement en concurrence avec les banques. Ces nouvelles sources de financement alternatif proposent aux entreprises, ne pouvant bénéficier des services bancaires, un financement qui peut provenir de canaux autres que la banque : le crowdfunding et l’affacturage.

banque fermé

L’arrivée d’entreprises technologiques et novatrices sur ce marché permet de faire bouger le marché et offre des solutions différentes aux clients.

 

Crowdfunding – Crowdlending

Crowdfunding, en français financement participatif, décrit des transactions financières faisant appel à un grand nombre de personnes pour financer un même projet.

Nous voyons cette solution apparaître depuis plusieurs années maintenant. Internet permet de combiner finance et technologie et offre une source de financement nouvelle et totalement différente.

C’est un mode de financement qui est dématérialisé et « désintermédié », toutes les démarches se font en ligne. Il n’y a aucun échange papiers et les taux de rémunération appliqués varient entre 3% et 10%.

Aujourd’hui le crowdfunding connaît un fort succès auprès des particuliers et se démocratise de plus en plus auprès des entreprises. En effet, ces sociétés technologiques demandent beaucoup moins de justificatifs et sont plus légères sur les conditions. De plus, elles apportent une réponse rapide (en 48 heures vous pouvez bénéficier d’un financement).

crowdfunding

 

L’affacturage

La technique de l’affacturage ou de factoring consiste en un transfert de créances commerciales de leur titulaire vers une société d’affacturage qui se charge d’en opérer le recouvrement et qui en garantit la bonne fin, même en cas de défaillance du débiteur.

Le coût de cette « externalisation » est alors bien identifié et permet aux entreprises adhérentes de mieux gérer les risques liés aux impayés. L’affacturage a pour principal objectif, l’optimisation du compte client.

Ce marché qui existe depuis plus de 50 ans était vieillissant jusqu’à l’arrivée d’un nouvel acteur. Finexkap (www.finexkap.com) cette entreprise technologique apporte une solution sans engagement, rapide et souple pour permettre aux PME de recevoir un financement en 72H. Tout comme les entreprises du crowdfunding, la solution est totalement dématérialisée ce qui est unique sur ce secteur.

 

La FinTech

Tous ces modes de financements font partie du secteur de la FinTech (Finance Technologique. Le marché est né aux Etats-Unis et connaît une très forte croissance depuis 5 ans en Europe. L’association France Fintech a fait son apparition il y a peu de temps (http://www.francefintech.org/). Le secteur FinTech français est particulièrement dynamique, comprenant un tissu déjà dense de jeunes entreprises couvrant l’intégralité du spectre des services financiers : banque, assurance, investissement, gestion d’actifs, paiements, conseil, etc.

Ces nouvelles solutions de financement rendues possible par de nouveaux actuels du numériques sont donc une alternative plus souple que les banques. Ces alternatives sont autant d’opportunité pour les porteurs de projets innovants entrepreneurs, PME et startup qui ne disposeraient pas des garanties suffisantes pour convaincre une banque.

 

Avez-vous déjà fait appel à des solutions de financement alternatif ? Partagez vos expériences sur le blog Hiscox.

Par Alexis Gendreau, en charge du développement business chez Finexkap partenaire Hiscox

 

 

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

4 Commentaires

  1. Formidables pensées et instruments prometteurs, sans doute à leur commencement, mais qui, face à l’appel de l’avenir, ne manqueront sans doute pas de prendre leur essor et de se développer. Elles démontrent tout particulièrement la valeur du caractère chinois qui associe crise et espoir.

  2. Formidables pensées et instruments prometteurs, qui face à l’appel du futur, ne manqueront sans doute pas de prendre leur essor et de se développer. Voilà qui démontre à nouveau la valeur du caractère chinois qui associe crie et espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + 8 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.