• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

5 étapes pour se lancer en tant que freelance

On compte à l’heure actuelle plus de 700 000 freelances en France. D’ici 2035, les freelances devraient représenter 50% de la population active aux Etats-Unis, et 30% en France. Plus qu’une tendance, c’est une réelle mutation du travail qui est en train de se produire.

Les startups l’ont bien compris et de nombreuses plateformes arrivent sur le marché pour fédérer les freelances. A l’image du français Hopwork, qui vient d’annoncer une levée de fonds de 5 millions d’Euros. Côté entreprise, les TPE et PME font de plus en plus appel à des freelances, si bien que Bernard Lemoine, fondateur de l’incubateur de freelances Digital Village imagine la création du poste de Chief Freelance Officer, une sorte de DRH qui viendrait défendre les droits de tous ces « prestas ».

Nous étions invités en début de mois à « l’apéro Freelance & Tips » organisés par notre partenaire FreelanceRepublik à l’Ecole 42 de Xavier Niel. Vous souhaitez quitter le salariat pour vous lancer en tant que freelance : Quelles sont les étapes à suivre pour démarrer avec succès votre nouvelle activité ? Parmi les intervenants, Jonathan Path, freelance et fondateur du blog FreelanceBoost, qui a présenté ses cinq conseils pour réussir.

Arrêter de penser comme un salarié

Avant de devenir freelance, vous devez tout d’abord vous renseigner sur les conditions et les conséquences de ce nouveau statut sur votre vie. Pour la sécurité sociale par exemple, vous dépendez de la RSI, le Régime Social des Indépendants, mais vous aurez exactement les mêmes remboursements que les salariés. En ce qui concerne la mutuelle et la retraite, ça se complique : les droits freelances / salariés sont très différents. Difficile également de se voir accorder un appartement sans avoir un poste fixe explique Hind Elidrissi, co-fondatrice de Wemind. Même si le statut de salarié présente de nombreux avantages, des progrès et des mesures sont en cours pour favoriser les freelances, ce qui devrait rapidement réduire l’écart de statut. Le statut de freelance offre beaucoup plus de flexibilité et de liberté d’entreprendre que le salariat. Un atout séduction incomparable !

Augmentez vos chances de réussite avec des objectifs clairs

Même si vous n’aurez pas les mêmes objectifs de chiffre d’affaire qu’une entreprise ou TPE, il est important de vous fixer des objectifs à atteindre dès le début et d’établir un plan de route. Quel objectif de clientèle d’ici 6 mois, un an ? Quelles aides puis-je recevoir au début ? Quelle rémunération souhaitée à court terme et à long terme ? Cette information sera importante également au moment du choix de votre statut.

N’attendez pas les problèmes pour vous occuper de votre stratégie

Prospection, visibilité en ligne, temps de travail… Tout doit être planifié et votre organisation doit être redoutable pour anticiper les éventuels pics d’activité et les périodes plus calmespropices à la prospection. Comment allez-vous recruter et fidéliser vos clients ? Il est important de poser une véritable stratégie et non pas seulement un plan de secours au cas ou. Pour anticiper les éventuels litiges, nous vous conseillons de prendre une responsabilité civile professionnelle, qui vous couvrira en cas de retard sur la livraison d’un projet ou en cas de remise en cause de votre travail parun client.

Gagnez les bons clients grâce à une trésorerie solide

Il est capital d’établir dès le début des contrats avec vos clients, même s’ils font partie de votre réseau proche. Le contrat sera la preuve de votre collaboration, mais c’est aussi le seul document qui fera foi en cas de non-paiement de vos services. Jonathan Path conseille également d’avoir une trésorerie solide et de ne pas hésiter à relancer les différents prestataires et clients en cas de retard. Avec une bonne gestion financière, vous serez plus à l’aise pour gérer les aléas du métier et vous pourrez profiter plus sereinement des baisses d’activité.

Formez-vous pour atteindre vos objectifs

Enfin, vous connaissez déjà les rouages de votre métier, mais il est important de suivre les tendances et de se former aux nouvelles pratiques pour rester dans la course face à la concurrence. En tant que graphiste par exemple, la tendance au flat design est largement répandue aujourd’hui, mais une autre tendance viendra en remplacement demain. En tant que consultant, les entreprises attendent de vous d’être un professionnel du marketing digital et de l’expérience utilisateur. Pour les développeurs, la gestion du big data, l’émergence des objets connectés et du paiement mobile pose des problèmes de confidentialité des données. Il est donc important de se former ou de se créer un réseau de freelances aux compétences complémentaires. Ce réseau pourra vous apporter de nouveaux clients en vous recommandant !

Vous avez maintenant les clés pour vous lancer ! En conclusion, voici les secteurs dans lesquels on compte le plus de freelances à l’heure actuelle.

5-etapes-se-lancer-freelance

Source :

https://www.linkedin.com/pulse/un-nouveau-poste-bient%C3%B4t-en-vogue-le-chief-freelance-officer-moine?trk=prof-post

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-la-place-de-marche-pour-freelances-hopwork-leve-5-meteuro-66807.html

** https://www.maddyness.com/innovation/2016/06/08/foodtech-en-france/

***http://www.lsa-conso.fr/comment-les-start-up-de-la-food-tech-secouent-distributeurs-et-industriels,238968

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 3 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.