5 conseils pour réussir en tant que "Mompreneur" par l'Atelier Seschaou
  • Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

5 conseils pour réussir en tant que « Mompreneur »

Nous l’évoquions dans un précédent article, devenir maman lorsque l’on est entrepreneure, c’est possible ! Mais comment lancer son entreprise lorsque l’on est déjà maman ? C’est le défi qu’a su relever Saroeun, maman de 5 enfants, en créant « L’atelier Seschaou ». Cette artiste spécialiste du Do it Yourself (macramé, broderie, crochet, décoration florales, couronne de fleurs) dévoile aujourd’hui ses 5 conseils pour être une maman et une entrepreneure en même temps !

1- Se faire aider et accompagner

 Lorsque l’on se lance dans l’aventure entrepreneuriale, mieux vaut être bien accompagné. C’est indéniable : sans soutiens, vous ne pourrez réussir votre projet ! Que ce soit sur le plan financier ou encore moral, acceptez d’être aidée et profitez des accompagnements qui vous sont proposés.

Vos proches doivent être votre premier soutien, notamment si vous êtes maman !

Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’entreprendre demande (beaucoup) de temps, mais aussi de l’argent !

C’est important de pouvoir compter sur quelqu’un pour aider à la maison, garder les enfants, gérer les problèmes du quotidien… Mais il est aussi toujours plus serein de pouvoir compter sur un revenu fixe pour la famille ! En effet, si vous vous lancez, vous devrez surement dire non à un salaire fixe. Votre conjoint ou conjointe devra donc pouvoir compenser cette perte de salaire afin que cela n’impacte pas considérablement la vie de famille.

Les professionnels sont également là pour vous aider. Les entrepreneurs français ont la chance d’être bien accompagnés alors profitez-en ! En premier lieu, rapprochez-vous de votre chambre des métiers ou chambre de commerce ! Ces structures peuvent vous renseigner et vous expliquer comment faire. Vous pourrez également bénéficier de formations variées : gestion d’entreprise ou encore sur l’entrepreneuriat en général.

La Chambre des métiers vous fera notamment passer une demi-journée de formation pour vous expliquer les bases de l’entrepreneuriat, les statuts et revenir sur les accompagnements possibles ! Ces formations vous seront très utiles pour savoir vers où tend votre projet et surtout pour ne pas faire de grosses erreurs (comme un mauvais choix de statut !).

Les banques peuvent également vous accompagner dans votre projet tout comme les différentes associations et clubs pour entrepreneurs ! Les « couveuses » peuvent vous offrir un hébergement juridique et vous permettre de prospecter et de tester votre marché sans risques ! A noter que les femmes représentent 60% des personnes accompagnées chaque année par les couveuses ! Le réseau mampreneur intervient également pour aider les mamans qui se lancent dans l’entrepreneuriat !

Enfin, avoir un bon comptable est essentiel, croyez-moi !

2 – Prenez le temps de tester votre projet et préparez-vous bien !   

En 2016, 40% des entreprises individuelles ont été créées par des femmes. Un chiffre en hausse. Et pourtant, les femmes sont moins bien financées que les hommes lors de la création d’une entreprise ! (Bien) se préparer avant de se lancer est donc essentiel si vous voulez réussir et convaincre les investisseurs !

Prenez donc le temps de réaliser une étude de marché poussée, faites également votre budget prévisionnel et veillez à avoir de la trésorerie.

Pour assurer la pérennité de votre entreprise, vous devrez identifier et connaître vos concurrents aussi bien que votre cible ! Soyez sûre de la viabilité de votre projet afin de convaincre les banques de vous suivre dans votre projet.

« Mon meilleur conseil serait d’aller à la rencontre de votre cible afin de lui demander directement si votre produit ou service peut lui plaire.

J’ai personnellement choisi le terrain parce que mon projet s’y prêtait facilement. Je suis donc allée faire des animations gratuitement pour discuter avec des gens en direct et ainsi savoir ce qu’ils pensaient de mon projet.

Pour moi le terrain à deux avantages : il permet de roder son discours, et d’avoir un retour direct sur son offre ! »

Lorsque vous serez en train de construire votre projet, vous allez devoir choisir votre statut juridique. Et attention car il peut TOUT changer lorsque vous êtes, ou lorsque vous souhaitez devenir parent !

Personnellement, j’ai choisi le statut SASU car il me permettait de rester au régime de la sécurité sociale pour mes enfants. En revanche, je dois faire face à d’autres inconvénients. Mais vous pouvez aussi choisir d’opter pour le régime de l’EIRL qui permet de protéger son patrimoine personnel. Prenez donc le temps de la réflexion pour choisir le bon et si besoin demandez conseils à des experts !

3- Ayez une présence sur les réseaux sociaux !  

Alors que la présence des femmes à la TV n’est encore que limitée, les réseaux sociaux vous permettront d’avoir une belle visibilité.  Mais au-delà de cela, les réseaux sociaux sont très importants pour promouvoir votre projet, échanger avec votre communauté, exercer une veille stratégique ou encore vous faire repérer ! N’oubliez jamais que le digital permet la viralité.

Par exemple, mes couronnes de fleurs, mes tissages et enfin mes macramés sont les 3 produits qui plaisent le plus. Ce constat a permis d’orienter mon projet. J’ai ainsi pu me lancer davantage dans la réalisation de couronne de fleurs et devenir ainsi spécialisée dans le mariage et dans l’art floral ! Après quelques mois de tests, les résultats étaient concluants : j’ai donc décidé de lancer ma société dans ce domaine !

Testez votre projet sur les réseaux sociaux pour éviter un flop si le produit ne plait pas, car lancer une société coute cher !

Les réseaux sociaux permettent aussi de mettre en place des partenariats ou des collaborations avec d’autres entrepreneurs qui seraient plus avancés dans leur projet. Vous pourrez ainsi bénéficier de leur notoriété !

4 – Adaptez votre vie de maman et de cheffe d’entreprise

C’est LE défi lorsque l’on est mompreneur : réussir à gérer son entreprise en fonction de la vie des enfants !

Comme évoqué précédemment, pouvoir compter sur une autre personne, sur son entourage pour garder les enfants lors des rendez-vous professionnels ou des périodes de « rush » est très important !

Puisque je travaille de la maison, j’essaie au maximum de respecter le rythme des enfants durant la journée et j’adapte mon emploi du temps en fonction !

Par exemple, tous mes appels professionnels se passent pendant la sieste des petits ou le soir. Et dès que le papa rentre, c’est lui qui gère les enfants et moi je gère mon entreprise.

L’avantage c’est que, durant la journée, je peux répondre aux mails pendant que les enfants jouent par exemple. Mais je sais aussi que certains moments leur sont dédiés comme l’heure des repas par exemple. Du coup, je m’adapte : dès que je peux travailler, j’essaie de le faire. Mon rythme de vie a quelque peu changé puisque je travaille beaucoup plus tard quand les enfants sont couchés, voire de nuit !

J’ai également remarqué que le fait d’avoir une vie sur les réseaux sociaux est bénéfique ! En effet, dire que je suis maman (de famille nombreuse en plus) et être honnête est bénéfique.  Mes clients sont beaucoup plus compréhensifs ! Et puisque mon atelier dispose d’une pièce dédiée dans mon appartement, je peux recevoir mes clients à la maison, même lorsque les enfants sont là ! Je peux facilement m’y isoler et y travailler le soir !

5 – Ne soyez pas trop dure avec vous-même !

Dire qu’être maman et entrepreneure est facile serait mentir ! Mais rien n’est impossible ! Gérer sa vie professionnelle et sa vie personnelle peut être un vrai casse-tête, surtout au début. C’est pourquoi il faut savoir faire preuve d’indulgence envers soi-même.

En véritable touche-à-tout, je pense BEAUCOUP, et au final, c’est compliqué de trouver du temps 100% disponible pour ma famille.  Mais je sais que le rythme ne sera pas toujours celui-ci. Lorsque l’on est à son compte il faut savoir (et pouvoir – d’où l’importance d’avoir un proche pour aider) travailler deux fois plus… jusqu’au jour où l’on pourra atténuer la cadence parce que le projet sera bien lancé.

Mon objectif et de pouvoir consacrer tous mes mercredis à mes enfants. En revanche, je sais que le samedi – jour de mariage oblige – je devrai être sur le terrain !

Et même si aujourd’hui j’accepte énormément de projets, parce que j’ai encore tout à construire, je sais qu’un jour je pourrais choisir mes projets en fonction de mes envies ou coup de cœur pour en faire moins !

 

Merci à Saroeun pour ses conseils et d’avoir partagé son expérience avec nous ! Suivez-là sur Facebook ou sur Instagram pour découvrir son prochain projet, une nouvelle étape importante dans sa vie d’entrepreneure puisqu’elle a décidé de voir les choses en grand !

 

Le conseil Hiscox : 

Vous êtes auto-entrepreneur, micro-entrepreneur, freelance ou indépendant ? Quel que soit votre statut, vous avez sans doute besoin de vous prémunir contre les risques entourant votre activité ! Mettez toutes les chances de votre côté grâce à une Assurance Responsabilité Professionnelle (RC Pro)

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 6 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.