• Tous les conseils pour créer, développer et protéger votre activité, un Blog proposé par HISCOX

Entrepreneur : 5 conseils pour comprendre et appliquer la blockchain par Sébastien Bourguignon.

Sébastien Bourguignon est un influenceur reconnu dans le domaine du numérique et de la banque assurance. Bien connu des entrepreneurs, il est l’auteur des « portraits de startupers » dont une nouvelle édition paraître 1er octobre.

Manager chez OCTO Technology, il accompagne au quotidien les entreprises dans leurs projets de transformation digitale côté IT. Il a animé le workshop « Cyber, la meilleure défense c’est l’attaque ! » organisée par Hiscox en partenariat avec SecureSphere by Epita, Provadys et LLC à l’occasion des journées du courtage.

Il a accepté de revenir pour nous sur l’une des grandes avancées technologiques du moment : la blockchain. Celle-ci pourrait avoir un impact sur toutes les entreprises. Découvrez les 5 conseils de Sébastien Bourguignon pour comprendre et appliquer la blockchain dans votre entreprise.
Partagez son opinion sur l’actualité du moment et sa vision de la transformation digitale des entreprises sur son blog : https://sebastienbourguignon.com.

Il existe 5 grandes étapes dans la gestion des projets avec mes clients. En suivant chacune de ces étapes, vous arriverez à identifier les opportunités offertes par la blockchain pour votre business et à progresser dans votre projet.   

1. Formez-vous et formez vos employés

La blockchain est une technologie relativement récente qui a émergé en 2009 avec la crypto-monnaie Bitcoin et son challenger Ethereum (en 2013). La blockchain présente un réel potentiel pour les entreprises.

Le Bitcoin est un réseau de paiement innovant, une nouvelle forme d’argent numérique. Il s’agit d’un système de paiement peer-to-peer, décentralisé, transparent, non modifiable et sécurisé grâce à la cryptographie. Dans ce réseau, toutes les transactions sont vérifiées et enregistrées dans un bloc qui fait référence au bloc précédent d’où le terme blockchain ou chaîne de bloc.

La technologie blockchain permet une transparence totale. Elle enregistre les transactions entre les utilisateurs, généralement des ordinateurs sur un réseau décentralisé de manière inaltérable. Ce registre virtuel immense, ininterrompu, incassable et sans fin est copié dans l’ordinateur de chaque utilisateur. Chaque nœud du réseau possède une copie de l’intégralité de la chaîne contenant toutes les transactions depuis sa création. L’ensemble des transactions contenues dans les blocs de la chaîne sont non modifiables et non supprimables.

Cette technologie étant très récente, il n’existe pas, à date, de formation dans les écoles sur la blockchain ou de majeure dans le cadre d’un cursus en informatique. En réalité, les seules personnes qui sont aujourd’hui capables d’en parler sont ceux qui l’utilisent au quotidien. Ces compétences sont extrêmement rares et très recherchées par les entreprises. Le premier enjeu pour pouvoir comprendre et appliquer la blockchain dans votre entreprise reste donc la formation. Des MOOCs, formations en ligne et des cabinets de conseil IT existent. Chez OCTO nous proposons, par exemple, des modules de formation présentielles. Ce premier niveau vous permettra d’appréhender les grands concepts liés à cette technologie émergente et à comprendre les bouleversements qu’elle pourrait engendrer pour votre secteur d’activité. A la fin de la formation il est fort probable que vous ne serez pas pleinement opérationnel.
Par la suite, il vous faudra continuer à creuser le sujet.

2. Informez-vous

Nous l’avons dit, la blockchain est une technologie nouvelle. Le domaine des technologies de l’informations bouge tout le temps et des concepts valables aujourd’hui seront potentiellement obsolètes demain. Si vous ne continuez pas à vous informer sur le sujet vous risquez d’être très vite dépassés. Pour « rester à la page » renseignez-vous sur les différentes plateformes existantes basées sur la blockchain. Voici quelques exemples de projets à suivre :

  • Ethereum : Une plateforme décentralisée, basée sur une blockchain qui permet à ses utilisateurs de créer des smart contracts fonctionnant avec la crypto-monnaie Ether. Elle a vocation à accueillir des programmes qui constituent l’internet de demain, un internet totalement décentralisé, d’ailleurs on parle de DApp (Decentralized Application), qui sortent du cadre purement financier de Bitcoin.
  • Hyperledger : Un projet open-source porté par la fondation Linux. Il pourrait démocratiser la blockchain bien au-delà de la finance.
  • Corda : une plateforme open source qui vise à faciliter les transactions financières entre les institutions.

Effectuez une veille active sur le sujet et les applications de la blockchain dans les divers secteurs d’activité. Toutes les solutions présentées ci-dessus implémentent les concepts de la blockchain, mais auront des applications différentes en fonction de vos cas d’usage et des spécificités de votre secteur.

Informez-vous également sur l’aspect législatif. Le cadre juridique, réglementaire et fiscal de la blockchain reste encore flou. Par exemple, concernant la valeur de preuve d’une transaction enregistrée dans la blockchain, à l’heure actuelle la jurisprudence n’existe pas. Vous devez rester attentifs aux évolutions de la législation dans ce domaine si vous souhaitez vous appuyer sur cette technologie pour soutenir des enjeux de certification d’informations ou de documents.

Prenez le temps de vous forger vos propres convictions pour être capable de vous approprier cette technologie. Vous pourrez ensuite évoluer vers la troisième phase du processus après avoir bien appréhender ses applications concrètes pour votre entreprise et dans votre secteur.

3. Expérimentez la blockchain dans votre société

L’expérimentation peut prendre plusieurs formes des POC (Proof of Concept) ou des MVP (Minimum Viable Product) ou encore une application pilote. Mais au final l’enjeu est le même, sortir de la théorie et passer à la pratique. Mettre les mains dedans reste le seul moyen de démystifier la blockchain et ses principes. Vous n’avez pas besoin de déterminer dès à présent quelle serait l’application la plus efficace de la blockchain pour votre business. Contentez-vous d’y trouver une application simple et d’expérimenter. Il arrive souvent que je passe une journée avec un client à réfléchir à quelle expérimentation lancer pour revenir sur quelque chose parfois de peu pertinent d’un point de vue blockchain. Une simple application et une base de données traditionnelle pourrait souvent faire l’affaire, mais permet de se lancer et de tester. Une fois cette étape passée vous serez mieux armé pour vous lancer dans un « vrai » projet.

4. Idéation. Comment intégrer la blockchain dans mon entreprise ?

Lorsque vient le moment d’intégrer la blockchain dans un vrai projet métier il est nécessaire de passer par une phase d’idéation. Conviez un maximum de membres de votre entreprise pour brainstormer sur le sujet, vous aurez ainsi divers points de vue et expertises qui pourront vous aider à avancer. Il existe également différentes techniques de brainstorming telles que le Lean UX, une démarche de conception itérative qui place l’utilisateur au centre ou encore le Design Thinking. Le plus difficile reste encore d’identifier ce qu’on ne fait pas encore aujourd’hui mais qu’on pourrait faire demain avec la blockchain. C’est ici qu’intervient l’innovation. Evitez tant que possible de tomber dans le travers qui consiste à vouloir transposer quelque chose que vous faites déjà aujourd’hui sans la blockchain pour le faire demain avec. C’est souvent contre-productif et cela ne génère que rarement de l’innovation. Tous les cas d’usage ne se prêtent pas à la blockchain.

 

Quelques exemples d’utilisation de la blockchain :

  • La certification de documents / ou de biens : La société Everledger certifie les diamants. Elle inscrit sur un diamant un identifiant. Cette référence est ensuite « hashée » et inscrite dans la blockchain via une transaction. Lorsqu’il est vendu le transfert de la propriété est aussi effectué dans la blockchain toujours par le biais d’une transaction. A un instant T on peut ainsi avoir une vue de l’historique complet d’un diamant, du jour 1 où il a été taillé jusqu’au jour j. D’autres secteurs d’activité tels que l’industrie pharmaceutique ou les universités l’utilisent également pour prévenir les fraudes. Elle peut également être utilisée par des pays dont l’administration fait défaut afin de certifier la propriété d’un terrain ou d’une habitation.
  • Les Smart Contracts : Il s’agit d’une spécificité d’Ethereum. Il s’agit simplement d’un programme qui est exécuté de manière totalement décentralisée. Ce programme contient des clauses qui se réalisent automatiquement une fois que les conditions de déclenchement ont été atteintes. Par exemple, dans le milieu de l’assurance, un agriculteur qui voudrait se couvrir contre un risque de sécheresse souscrira une assurance par le biais d’un smart contract en y déclarant les terres à assurer. Le smart contract sera ensuite exécuté régulièrement pour vérifier s’il a plu ou non sur les parcelles de l’agriculteur, et si au bout d’une période fixée dans le programme, la pluie n’est toujours pas tombée. Le smart contract déclenchera alors le paiement de la prestation correspondante. Ses applications dans le domaine de la banque assurance, entre autre, sont donc toutes trouvées.

 

Pourtant il existe encore de nombreuses zones d’ombre en ce qui concerne la blockchain. Si vous décidez de vous engager dans un tel projet il vous faudra convaincre les réfractaires au changement en leur prouvant l’intérêt de cette technologie. La blockchain offre un réel avantage aux startups et entrepreneurs qui ont plus de facilités à embrasser le changement que les grandes entreprises et savent profiter des opportunités qui leurs sont offertes. Il est néanmoins nécessaire de vous faire aider par des professionnels du domaine tout au long des différentes étapes de votre projet.

 

5. Faites-vous accompagner

A l’heure actuelle, peu d’entreprises ont réussi à développer les compétences en interne. La plupart du temps, il vous faudra faire appel à des sociétés de conseil ou des experts indépendants sur le sujet. Nous l’avons vu dans le premier conseil, la connaissance de la blockchain et la capacité à développer des applications concrètes sont des compétences rares. Par ailleurs, un très grand nombre d’individus s’autoproclament experts dans le domaine sans réelles références. Comme l’a bien dit Philippe Dewost, co-fondateur du LaBChain, disait l’année dernière lors d’une conférence que : « 80% de ce qu’on peut lire dans la presse sur la blockchain est bullshit ».

 

Vous avez maintenant les clés pour comprendre et appliquer la blockchain dans votre entreprise.

Merci à Sébastien pour sa participation au workshop « Cyber, la meilleure défense c’est l’attaque ! » et ses conseils. Retrouvez-le sur Twitter !

Découvrez ses analyses de l’actualité du numérique et ses portraits de startupers sur son blog : http://sebastienbourguignon.com

Noter l’article

Partager votre vote !


  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + 7 =


-+

Parlez-nous de vous

Faites-nous part de vos commentaires sur le site ou partagez avec nous l’histoire de votre entreprise.